article comment count is: 0

Matthieu Shamavu, l’homme en selfie avec deux gorilles

Inconnu du grand public avant le 20 avril, Matthieu Shamavu est devenu la coqueluche d’Internet grâce à son dernier selfie où il pose en compagnie de deux gorilles orphelins dont il prend soin avec ses collègues. Ce ranger avait une activité timide sur les réseaux sociaux quand subitement, grâce à son dernier selfie, des followers et des partages se sont multipliés, faisant de lui une superstar depuis cinq jours.

En scrutant les comptes des réseaux sociaux de Matthieu Shamavu, j’ai voulu découvrir qui est cet homme qui a consacré sa vie à protéger la nature. Quels sont ses centres d’intérêt ? Plongeons ensemble dans son univers. En effet, Matthieu n’est arrivé sur Twitter que depuis un an et quelques mois. C’est en janvier 2018 qu’il rejoint ce réseau social. Mais il est sur Facebook depuis plus longtemps avec plus de 3100 amis. Ce jeune Congolais de 28 ans, qui a fait une partie de ses études à l’Institut supérieur de développement rural ISDR, ne cache pas son amour pour les animaux qu’il protège au sein du plus vieux parc d’Afrique. Sur son profil, il affiche fièrement son emploi au sein de l’Institut congolais pour la conservation de la nature, ICCN.

Le célébre selfie de Mathieu à côté de deux gorilles orphelins

Le sort des animaux et celui des humains lui importent beaucoup. Sur plusieurs photos, on peut le voir avec ses collègues rangers. Et surtout sur son compte Twitter, il ressort que le bien-être des Congolais le préoccupe beaucoup.

Matthieu habillé normalement

Dévoué, patriote et partisan de l’alternance en RDC

Alternant entre ses posts sur les animaux et quelques tweets et retweets sur la politique en RDC, Matthieu soutenait qu’un nouveau régime vienne. Dans son tout premier tweet le 14 janvier 2018, on le voit avec un gorille qui semble rassuré par sa présence. Il écrit : « Nous aimons ce métier. C’est pourquoi nous protégeons ces animaux. Vive la conservation de la nature. »

Le parc des Virunga est souvent la cachette de plusieurs groupes armés, et ces derniers exploitent les ressources du parc pour se faire de l’argent. Les rebelles hutu-rwandais des FDLR font du charbon de bois, ce qui leur rapporterait des millions d’argent chaque année. Puis il y a des braconniers qui tuent les parents des gorilles pour récupérer les enfants et les revendre comme animaux domestiques. C’est d’ailleurs le cas des deux gorilles qui posent avec lui. Ce sont des femelles orphelines.

Alors, face aux groupes armés et aux braconniers, le seul rempart de la flore et la faune du parc des Virunga ce sont ces rangers, dont Matthieu. Cela fait d’eux des cibles. Rien qu’en 2018 au moins cinq rangers ont été tués en protégeant la nature, parmi eux, Rachel, à qui Habari RDC avait rendu hommage. Faire le métier de garde forestier est une sorte de sacrifice dans ce contexte.

En remontant ses tweets, on voit son côté citoyen révolté. Matthieu rêve de voir les autorités ramener la sécurité pour que les animaux se sentent libres dans leur milieu naturel. Puis un retweet de Michael Tshibangu où la foule à Kasindi chantait Fayulu alors qu’un leader leur parlait de Shadary. Matthieu écrit ce commentaire : « Voilà la modalité à suivre pour chasser ce régime. »

Matthieu tient aussi à sa terre d’origine et à ses valeurs culturelles. D’ailleurs, sur son  compte Twitter, il dit que l’île d’Idjwi fait sa fierté. Dans un autre tweet, il félicite les élues de son territoire.

On pourrait penser que Matthieu soutenait Lamuka de Martiin Fayulu, en lisant ses tweets. Mais je pense qu’il est juste patriote et comme tout autre patriote, le changement était incarné par Martin Fayulu. Le gros de son activité sur Twitter en janvier était sur des retweets de la Coalition Lamuka et aussi la demande de la vérité des urnes, ou encore le recomptage des voix.

Matthieu a aussi de l’humour, quand il écrit le 17 janvier dernier en lançant une petite pique à Bitakwira qui n’a été élu à aucun scrutin. Il dit que sa grand-mère maudira les élections !

Bref, Matthieu est un Congolais comme des millions d’autres. Mais il est doté d’un amour pour la conservation de la nature et aussi pour l’amélioration de la condition humaine. J’espère que ce petit portrait sur lui va lui plaire. Car dans son dernier tweet, il se plaignait que seuls les médias internationaux parlent de son selfie et que ce serait un bonheur si les médias locaux le faisaient aussi.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.