article comment count is: 0

Non à cette pléthore de partis politiques alimentaires, sans membres ni assise populaire !

A mon avis, il est urgent de réduire sensiblement le nombre de partis politiques en RDC. Pourquoi ne pas les limiter par exemple à une douzaine au maximum ? Savez-vous combien de partis ont pris part aux élections du 20 décembre 2023 ? Pas moins de 910 ! Sommes-nous dans la jungle ? Un tel nombre de partis met à mal le bon fonctionnement de la démocratie dans notre pays.

Je pense qu’il faut promouvoir une culture politique plus saine en gardant des partis qui ont une assise populaire et qui représentent véritablement les intérêts des citoyens. Ce à quoi on assiste dans notre pays c’est du désordre. J’ai relevé quelques conséquences néfastes qui, à mon avis, découlent de l’augmentation incontrôlée de partis politiques en RDC.

        1. Fragmentation politique

Avoir plus de 900 partis politiques dans un seul pays c’est inédit à ma connaissance. Cela consacre la fragmentation et l’émiettement du paysage politique. En réalité, ça ne fait que révéler à la face du monde notre culture de division. Et lorsqu’il s’agit de former le gouvernement, le fait d’avoir trop de partis ne facilite pas la mise en place des coalitions politiques stables et efficaces.

Avec 910 points de vue différents, la capacité du gouvernement à mettre en œuvre des politiques cohérentes et à répondre aux besoins de la population, peut être entravée par les divergences et les égos des uns et des autres.

        2. Explosion de candidatures aux élections

Les victimes ici sont les pauvres électeurs que nous sommes. Comment se comporter face aux candidats de tous ces partis politiques ? Il y en avait près de 24000 aux législatives. Chacun promettant monts et merveilles. Beaucoup n’avaient même pas de programmes concrets. Et quand ils ont échoué aux élections, certains ont eu le culot de dire qu’on a volé leurs voix.

        3. Manque de diversité idéologique

Théoriquement, plus de 900 partis politiques cela devrait signifier plus de 900 idéologies différentes. Mais détrompez-vous ! Dans la pratique, la quasi-totalité de ces partis politiques en RDC ont exactement les mêmes idées, mais refusent de fusionner. Finalement, on se retrouve devant une multitude de petits partis politiques dont on ne sait même pas pourquoi ils existent. La vérité est que la plupart ne sont que des partis alimentaires, des boutiques familiales…

        4. Instabilité politique

La multiplicité de partis politiques contribue également à l’instabilité politique, en raison des conflits d’intérêts et de querelles de positionnement de leurs leaders. Un gouvernement peut être déstabilisé par des conflits entre ministres issus des partis rivaux qui le composent. Ou encore par des alliances et des coalitions politiques qui se font et se défont, provoquant  des remaniements intempestifs.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion