article comment count is: 0

Octobre, un mois pas aussi rose que ça en RDC

Chaque année, le mois d’octobre, dans les pays du monde entier, est un mois consacré à la sensibilisation au cancer du sein. C’est pour attirer une plus grande attention sur la maladie, favoriser la prise de conscience et accroître le soutien apporté au dépistage précoce et au traitement ainsi qu’aux soins de la maladie.

Je me suis dit que cette année j’allais m’y intéresser de plus près et participer du mieux que je peux. Et oui ! Il ne faudrait pas que je souffre de cette maladie ou qu’un(e) de mes proches meure pour m’impliquer (parce que le cancer du sein atteint aussi les hommes).

Mes recherches infructueuses

Savez-vous qu’une femme meurt d’un cancer du sein environ toutes les 53 minutes ? Et qu’au Congo jusqu’à présent, il n’existe pas assez de données sur le cancer ? Qu’un dépistage précoce est salvateur ? J’ai lu cet article de Habari, j’y ai vu des chiffres alarmants qui m’ont confortée dans l’idée qu’il fallait que je m’enquière un peu plus sur les activités liées à octobre rose.

J’ai googlé, vérifié les événements sur Facebook, consulté les calendriers de certains centres culturels : rien, nada, nothing… Bon, pas vraiment nothing parce que depuis près d’une semaine sur Google, quand je tape : octobre rose Kinshasa, je n’ai qu’un résultat récent : un article de l’Agence congolaise de presse parlant de la Fondation Bomoko qui organisera plusieurs activités au cours de ce mois. Mais le 3 octobre 2019, j’ai eu deux résultats !!! (Eureka ?) : un autre article du journal la Prospérité qui parle de Moyindo SARL.

Ce que j’en pense… (Honnêtement ?)

Au mois de mars, mois dédié à la femme, nous entendons parité  par-ci, équité par-là… Le terme autonomisation revient souvent dans les discours… On ne sait même plus où donner de la tête, tellement il y a d’activités dans tout Kinshasa ! C’est bien (j’allais ajouter beau) mais faire des efforts pour en parler toute l’année, c’est très louable !

Or, quand je compare le mois de mars au mois d’octobre, il n’y a pas photo ! Mon cœur se serre. Comment parler d’une réelle autonomisation des femmes, si le cancer du sein, avec les données quasi inexistantes que nous possédons localement, est presque occulté et contribue à la diminution de cette catégorie de la population pour laquelle nous luttons ?

Une amie m’a dit qu’il y a diverses activités prévues pour le mois d’ « octobre rose », seulement la communication se fait en retard. Il y a même des hôpitaux ou le dépistage est gratuit ! Donc, du calme Madiya, nous ne sommes qu’au début du mois, je l’espère bien !

En attendant, je m’en vais me procurer un beau ruban rose que je porterai fièrement pendant tout ce mois et continuer mes recherches sur Google. Je crois fermement que le gouvernement, la population, bref tout le monde doit faire un peu plus. La lutte contre le cancer du sein nous concerne tous.

 

Partagez-nous votre opinion