article comment count is: 5

RDC : Nous n’avons pas fait mieux que la colonisation

En République démocratique du Congo, plusieurs politiciens et intellectuels n’arrêtent pas de montrer tout le mal que la colonisation a fait au pays. Mais 56 ans après l’indépendance, quel bilan dresser ? La colonisation n’a-t-elle pas fait quelques biens à ce pays ? C’est ce que nous allons voir dans ce billet.

Pour ma part, la colonisation belge n’a pas foncièrement nui au Congo. Les tristes réalités de la colonisation ne devraient pas nous voiler la face. Le colonisateur est celui qui, dès la fin du 19ème siècle, a combattu quand même l’esclavagisme. En plus, la colonisation est apparue comme un fait global, à l’époque le continent africain passa sous le contrôle occidental. Les États-Unis ont été colonisés. L’Asie, ou peu s’en faut, était une colonie britannique, avec des enclaves françaises. Tous les pays anciennement colonisés vont-ils aussi mal que le Congo ?

Qu’avons-nous fait depuis la fin de la colonisation ?

Le colonisateur a créé des routes et des chemins de fer, éradiqué la maladie du sommeil et la lèpre, il a apporté l’enseignement, la médecine et même la religion. C’est grâce aux routes, aux voies navigables, aux chemins de fer (que nous détruisons aujourd’hui) que des campagnes massives de vaccination contre la polio, la maladie du sommeil, la tuberculose, ont été organisées, même dans les coins les plus reculés de la brousse. Aujourd’hui, par contre, nous n’avons pas consolidé ces acquis. Nous n’avons pas fait mieux. Au contraire !

Contrairement aux discours que font circuler certains politiciens, je crois que l’indépendance de la RDC n’a pas été « arrachée », mais « réclamée » et, elle a été « accordée ». La preuve c’est que des pourparlers l’ont précédé.

Les colonisateurs ne sont pas responsables de nos échecs

Un autre fait c’est qu’aujourd’hui, nous continuons de nous entretuer et les victimes sont plus nombreuses que durant la colonisation dont je ne prétends pas être le défenseur. 56 ans d’indépendance après, il est temps que les Congolais s’unissent et prennent à bras le corps la catastrophe humanitaire, sanitaire, sociale et militaire que connait le pays depuis le début du 21e siècle. Nous devrions arrêter de rendre le colonisateur responsable de tous nos maux, et de falsifier l’histoire.

Je suis toujours troublé de relire ce constat d’un officier militaire belge sur le Congo : « Après indépendance égale avant l’indépendance. » Nous devrions agir pour montrer que nous sommes capables de faire de ce Congo, un pays mieux qu’avant et durant la colonisation.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (5)

  1. Ouf, enfin…un grand merci de remettre les pendules à l’ heure à propos du Congo belge.
    Un grand merci de la part de mon papa, aujourd’hui décédé, qui a transpiré, comme les congolais de l’ époque, pour donner un avenir à ce pays…croyait il.
    Hélas aussi, peut être qu’ un jour les congolais de maintenant réfléchirons à la phrase dite au petit blanc que j’ étais: désolé, le pays où tu as vécu jusqu’ à présent n’ est pas le tiens. Oublié sa beauté, son soleil, ses deux saisons, la gentillesse des gens qui y vivent et va voir ailleurs, à 9000 km dans le froid d’ une saison que tu ne connais même pas.

  2. Quand on veut abattre son chien ou son âne, on, l’accuse de la rage !
    venir avec des excuses après 56 années d’indépendance pour accuser le colonisateur de tous les maux du Congo est ridicule et montre l’irresponsabilité des personnes qui le gouvernent. En 56 ans, combien de nouvelles routes, d’hôpitaux, d’écoles ou d’universités ont été construits ?
    Voilà le triste constat. Les belges ont laissé en 1960 un des pays avec la plus infrastructure routière, médicale, enseignement etc, tout est à l’abandon !

  3. Je suis d’accord avec cet article car nos politiciens veulent nous faire croire que la colonisation était mauvaise.
    Moi je l’ai toujours dit , les colons ont laissé des infrastructures routières et hospitalières qui sont détruits aujourd’hui.
    Nous n’avons pas pu assumer l’héritage colonial , certains politiciens qui s’arrogent le titre de nationalistes fustigent l’occident et le désigne comme responsable de tous nos malheurs.

  4. Apres la colonisation, nos parents etaient rendu aveugles par le pouvoir et le fait de vivre le standing de vie du colonisateur qui les avait un pays en pleine effervescence. Ce qui expliquerait des réactions précipitées et irréfléchies de nos heros et la mise en d’une mentalité tribale et égoïste ayant en l’encontre du développement du pays par les prédécesseurs. Pas des plans visant l’avenir ou impossibilité d’implanter un même s’il en existaient. Le bilan actuel ne serait pas attribuable aux faits que la rdc aurait manqué d’une relève compétente mais plutôt de la mentalité et manque de visionion de ceux qui auraient le pouvoir réel de changer les choses.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.