article comment count is: 1

Stop à la publicité mensongère à Lubumbashi !

Certaines publicités ne devraient pas passer dans les médias. Mais à Lubumbashi, aucune pub n’est rejetée à la radio comme à la télévision. C’est le cas de la publicité des bières, des soins médicaux et des hôpitaux. Seule la pub du tabac est interdite.

Avec une bonne pub, on peut vendre n’importe quoi. Y compris les rêves. C’est là que la publicité risque de favoriser le charlatanisme. Mais la question est de savoir si tous les produits tant vantés à longueur de journée à la radio et à la télévision sont d’une bonne qualité. Moi j’en doute.

Des publicités parfois foncièrement mensongères

Il y a toute une série de produits de bonne qualité dont nous n’entendons jamais parler à la radio et dont nous ne voyons jamais les images à la télévision. A bon vin, point d’enseigne, dit un proverbe français. Ainsi, il y a lieu de suspecter ces bienfaits des produits qu’on fait miroiter dans les médias.  

Parfois on oublie de penser aux effets pervers de ces publicités diffusées sans retenue.

Les « hommes forts » boivent de la bière, en RDC

Lorsqu’une brasserie présente ce qu’elle appelle « une boisson d’hommes », en montrant des scènes presqu’érotiques à la télévision, nul n’ose croire que des femmes subissent des violences. Les hommes préfèrent boire de cette bière à l’excès, rêvant d’une meilleure virilité. De l’autre côté, les « médecins traditionnels » distribuent des aphrodisiaques et promettent une virilité éternelle !

On risque gros avec de telles publicités. Surtout les enfants.

À Lubumbashi, on voit parfois des élèves arriver saouls à l’école dès le matin, alors qu’ils sont censés avoir la tête en place pour mieux apprendre. Est-ce leur faute ? Certainement pas. On leur a appris dans les publicités à la télévision que c’est en buvant  ainsi qu’ils seront des « hommes forts ! »

On « guérit » toute maladie !

Je déplore la même dérive pour ces pubs tout à fait illégales qui, à longueur de journée, vantent  certains soins et certains hôpitaux à la radio. À force de passer ces pubs, le public a tendance à prendre de telles émissions au sérieux. À la fin, cela devient un véritable harcèlement.

Je constate, hélas, que même ma petite nièce peut réciter par cœur toute la tirade débitée par une ONG qui se dit capable de guérir toutes les maladies ! A la télévision, on nous montre des patients qui viennent témoigner de leur guérison et qui embrassent les médecins qui les ont « soignés » ! De faux témoignages pour la plupart, et tout le monde le sait. Mais personne ne se lève pour sauver la population des fausses promesses sur une matière aussi sérieuse que la santé.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.