article comment count is: 9

Je suis Ebola

En Août 2019, la 4e édition du concours de poésie organisé par la bibliothèque Pefpafij de Goma, a proclamé le texte « Je suis Ebola », comme le meilleur. Son auteure est Feza Eliane Queen.

Elle rêve de se perfectionner dans l’art oral.

Je suis celle qui a marqué

L’histoire de l’humanité

Lorsque je parle, même le silence se taît

Je suis celle qui n’a pas de pitié.

Qui a infligé la tristesse au continent africain

J’ai marqué l’histoire de fer au chauffé

Je lui ai fait une marque indélébile

Celle qui restreint le droit d’être libre.

 

Découverte vers les années mille neuf cents septante six

Au Soudan et en République Démocratique du Congo.

Qui met des pays à genoux et des villes en lambeaux.

Je suis celle qui sème la rancoeur dans les coeurs des hommes

La responsable de plus de onze mille décès vers les années deux mille treize et deux mille seize

 

Celle qui crée la tristesse, la terreur dans les pensées des enfants et des femmes.

Qui plante la désolation dans les vies de jeunes.

Je suis la fièvre qui annonce la mort

L’hémorragie qui vide la vie du corps.

Je m’attaque à tout, à n’importe qui

Les pauvres comme les riches

Les Noirs comme les Blancs

Les faibles comme les forts

Peu importe qui,

 

Jamais je n’épargne les garçons et les filles,

Les Hommes et les femmes.

Je suis transmise au travers les urines, vomissures

Les salives, les sueurs.

 

Je me manifeste par une forte fièvre

Une faiblesse intense

Les douleurs musculaires

Les maux de tête

Le manque d’appétit et l’hémorragie.

 

Je suis anéantie et maîtrisée par le lavement régulier des mains

Le non contact avec les personnes, objets, animaux contaminés ou leurs dépouilles

Et surtout la non fréquentation des endroits contaminés sans les protecteurs.

Mais qui suis-je en réalité ?

Je suis cette terrible et dangereuse

La redoutable et monstrueuse

Maladie appelée Ebola.

Pour certains je suis imaginaire,

Et mon existence n’a jamais été réelle

Pour les autres, je prends de l’ampleur

 

Et je suis trop cruelle.

JE SUIS EBOLA!

Je vous remercie…

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (9)