article comment count is: 4

Tshisekedi vs Fayulu, le dernier round en terrain neutre

Arrangement ou simple coïncidence, rien ne filtre pour expliquer les raisons de la présence de deux actuels hommes forts du pays aux Etats-Unis. Si une rencontre physique semble ne pas être officiellement au programme, une chose est sûre : le « combat » de mots entre les fidèles de l’un ou de l’autre n’est pas à exclure.

On entend cela dans plusieurs conversations : la possibilité d’une rencontre Fayulu-Tshisekedi sur le sol américain, mais rien n’est confirmé. Une expression kinoise dit : « Mayi etshiolaka pamba te », (l’eau ne coule pas en vain). Pour dire que parfois, les rumeurs cachent toujours une vérité.

Vont-ils se rencontrer ?

Du côté de Lamuka, la coalition n’exclut pas une possible rencontre avec Tshisekedi. Sur Top Congo, une radio émettant de Kinshasa, Steeve Kivuata, l’un des porte-paroles de Lamuka n’a pas manqué de le mentionner en ces termes : « Martin Fayulu, arrivé deuxième à l’élection présidentielle, a lui-même dit qu’il serait intéressé à rencontrer le président proclamé afin de résoudre la crise congolaise en passant par une réorganisation des élections. Donc, ça ne nous dérangerait pas si cette rencontre entrait dans ce genre d’agenda. »

Ensuite,la réponse du berger à la bergère : le président Tshisekedi précise qu’il n’est pas « allé à Washington pour parler de nos problèmes internes qui se traiteront au Congo, mais plutôt d’intérêts communs, de paix, de sécurité et de développement de la RDC ».

Ainsi donc, les agendas des deux hommes ne concordent pas. Quand Tshisekedi y va sur invitation du gouvernement américain pour des discussions dites d’affaires et de partenariats, Martin Fayulu – qui y est depuis une semaine – prend part à des conférences ici et là.

Au nom de bonnes relations entre nos deux pays !

Cependant, au vu des avantages économiques que représente la RDC pour les Etats-Unis, il n’est pas surprenant que le pays de l’oncle Sam cherche à se positionner comme un partenaire de taille pour la RDC, place occupée aujourd’hui par son rival chinois. Tenez, sur le site officiel de l’ambassade des USA en RDC, on explique ces « bonnes relations de longue date » entre nos deux pays en ces termes : « Les exportations des Etats-Unis en RDC comprennent les produits pharmaceutiques, la volaille, les machines et le blé. L’importation principale des Etats-Unis de la RDC est le pétrole, comptant pour plus de 90% de toutes les importations des Etats-Unis. »

The Rumble in the Jungle

A mon avis, le hasard faisant parfois bien les choses, il n’y a pas de mal si Tshisekedi et Fayulu se retrouvent pour échanger loin de l’influence de la « kabilie » ! Corruption, fraude ou pas, les élections sont déjà passées et personne aujourd’hui n’est en mesure de nous sortir les résultats exacts, même pas la Céni. L’heure serait peut-être aux compromis. Que cela se fasse aux USA, au Congo ou ailleurs, tant qu’ils sont loin de l’influence du régime sortant, l’idée me semble meilleure.

Ceci me rappelle bien « The Rumble in the Jungle », le mythique combat de boxe ayant opposé Mohamed Ali à Georges Foreman, deux Américains, à Kinshasa en 1974 à l’époque du président Mobutu. L’histoire serait peut-être en train de se réécrire, mais cette fois-ci en politique et dans le sens contraire. A vous de voir qui est Ali, qui est Foreman entre Fayulu et Tshisekedi ? Et qui est Mobutu dans tout ça ?

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (4)

  1. Commentaire *la rencontre peut egendrer une nouvelle vision des choses publiques. c ‘est pourquoi cette rencontre est necessaire. mais la politique congolaise ne m ‘inspire plus grand chose. car actuellement on ne sait plus la reelle opposition et la vraie majorité. actuellement il serait mieux de parler de la cohésion nationale

  2. L’élu du législatif passer l’honorable fayulu cherche a joué au malin malheureusement il n’obtiendrat gain de cause. Que le président Félix demeure sage face au sale jeux de fayulu et ses adeptes qui mène des lobbies en sa faveur sous prétexte de langage de prêtre enseignant l’amour au fidèle qu’il doivent aider le chef de l’état pour que celui-ci trouve le poisson après l’échec de l’album vérité des urnes.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.