article comment count is: 0

Certains accidents sont provoqués par les piétons

J’écris rarement sur les accidents. Mais si je le fais aujourd’hui c’est pour déplorer l’attitude de certains piétons nos routes. Ils s’en foutent et ne s’écartent pas quand un véhicule klaxonne derrière eux pour passer. Pourtant, à la moindre pluie, ces mêmes piétons courent à toutes jambes pour trouver où s’abriter. Mais devant le danger que représente un véhicule en mouvement, ils n’en tiennent même pas compte.

Les piétons devraient savoir que sur toutes les routes du monde, les trottoirs sont pour eux, et la chaussée pour les véhicules. Et donc on ne joue pas sur la chaussée.

Ils n’écoutent plus les klaxons

Plusieurs fois j’ai été témoin des scènes qui énervent sur nos routes, à Kinshasa, à Mbujimayi ou à Lubumbashi. C’est par exemple, des piétons distraits qui traversent la chaussée et qui se font percuter par des motos. Je me souviens de ce jeune homme et sa copine marchant dans la rue en train de se caresser en pleine chaussée. La scène se passait vers 21 heures. S’ils étaient des fous, on dirait que c’est parce qu’ils sont fous, mais c’était pourtant des gens normaux, jeunes et très bien habillés. Les véhicules passaient dans les deux sens, klaxonnant, les frappant de leurs phares, mais les deux amoureux ne regardaient même pas.

Les chauffeurs avaient beaucoup de mal à les éviter car la chaussée n’était pas assez large. Le garçon et sa copine persévéraient, perturbant ainsi la circulation. Apparemment, tout ce qui leur restait c’était de s’allonger sur la chaussée, se déshabiller et faire l’amour. Le cafouillage causé par cette situation a fini par provoquer un accident : deux motos se sont heurtées. Heureusement sans gravité.

Un véhicule peut vous tuer malgré votre grand gabarit

Un autre cas que j’ai vécu c’était en plein jour. J’étais à bord d’une de ces petites voitures communément appelées Ketch. C’était sur une avenue du quartier à Mbujimayi. Soudain, un homme grand de taille et qui avait l’air d’un mécanicien, avec de gros bras et du cambouis sur les habits, s’est mis à marcher juste devant notre voiture en mouvement, nous empêchant de passer. Notre chauffeur a fait hurler le klaxon mais le gaillard s’en foutait. Il s’est retourné et a bien vu qu’une voiture est derrière lui, mais il a continué à marcher sans se soucier du tout. C’est alors que le chauffeur a freiné juste à côté de lui et s’est mis à vociférer sur lui. « Écoute ! Tu sais que je peux t’écraser et aller en prison ? Tu crois que ta masse là peut empêcher les roues d’un véhicule de t’écraser ? » D’autres passants ont également condamné le comportement de ce piéton tétu et prié notre chauffeur en colère de laisser tomber.

Voilà comment les piétons peuvent occasionner des accidents inutiles.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion