Crédit photo: ©Radio Okapi
article comment count is: 7

Bruno Tshibala Premier ministre, un mauvais choix

Oter Samy Badibanga pour mettre Bruno Tshibala, c’est un peu comme supprimer la peste et remettre le choléra. Une chose est sure : Joseph Kabila a atteint son objectif, celui de tuer l’accord de la Saint-Sylvestre.

C’est avec surprise et déception que les Congolaises et Congolais ont appris la nomination de Bruno Tshibala comme nouveau Premier ministre de la RDC. Aucune scène de liesse pour saluer cette annonce. Une nomination contraire à l’accord de la Cenco qui prévoit la signature des arrangements particuliers avant la désignation du Premier ministre. Déjà Christophe Lutundula du Rassemblement aile Félix Tshisekedi déclare sur RFI : « Nous ne sommes pas concernés par cette désignation […] c’est un non événement. »

Que reste-t-il de l’accord du 31 décembre ?

À vrai dire, l’accord était déjà mort, tout ce qu’il restait à faire était de l’enterrer. Et l’enterrement vient d’avoir lieu avec la nomination de Bruno Tshibala. L’homme n’a aucun poids politique à faire valoir. Il ne jouit d’aucune confiance de la population. De plus, c’est un transfuge de l’UDPS et du Rassemblement de l’opposition reconnue par le médiateur Cenco. C’est celui-là qui devient Premier ministre !

Depuis la mort de Tshisekedi, Bruno Tshibala avait déjà un langage ambigu, signe de son rapprochement avec la Majorité présidentielle. Il est le premier à avoir contesté la ligne de conduite de son propre parti UDPS et du Rassemblement lors de la désignation de Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi en qualité de nouveaux dirigeants du Rassemblement de l’opposition. C’est Bruno Tshibala qui a lu à la télévision la déclaration qui a consacré l’éclatement  du Rassemblement. L’histoire a retenu cela de lui.

Kabila pêche ses collaborateurs toujours dans les eaux troubles

Décidément, le chef de l’État n’aime pas s’entourer de collaborateurs dignes de ce nom et qui ont la confiance de la population. Voilà qu’il prend aujourd’hui un Bruno Tshibala dont il sait bien qu’il est très contesté par l’opposition. Le président avait nommé Samy Badibanga dans les mêmes conditions. Pour n’avoir aucun résultat à la fin. Tout ce que Badibanga a su faire, c’est faire perdre inutilement trop de temps aux Congolais. Un homme rejeté par son propre parti.

De toute évidence, c’est comme si le chef de l’État ne prenait pas des collaborateurs pour obtenir de bons résultats, mais plutôt pour ses intérêts personnels. Il prend soin de s’entourer de personnes marionnettes qui le laissent tranquille et ne peuvent le contester.

Bonne chance à Bruno Tshibala

Imaginez un avion où l’on essaie n’importe quel apprenti pilote pendant que l’appareil survole des zones de turbulences. Le crash sera le résultat. Bonne chance à Bruno Tshibala. Le peuple attend de vous l’organisation des élections en 2017 ; les Kasaïens attendent que vous neutralisiez les Kamwina Nsapu ; le Franc congolais doit remonter face au dollar… Redonnez-nous l’espoir de vivre monsieur le Premier ministre.

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (7)

  1. On ne vie que l’impossible toujours mais cette fois c’est pûr qu’à jamais. Qui, vraiment est aveugle pour arriver à ne pas réaliser la très faible intelligence de Kabila. Je peux quand même dire qu’il est rusé parce qu’il arrive toujours à ses satanés fins.
    Je peux seulement dire que kabila n’a que l’experience presidentielle mais pas la potentialité présidentielle. « il est un imature politique »

  2. Mes cher(e)s congolais congolaises,tout ce que font nos dirigants moi je le considere d’une distraction dans la mesure où nous nous comportons comme si nous n’avions pas textes juridiques qui nous rejuissent.Ce que nous faisons n’est pas ce qui alait se faire normalement.Où va notre riche pays?ne nous decourage pas de notre pays svp.

  3. Cet Incroyable Aux Peuples Congolais D’etre Manipulés,pour Cette Designation Est L’un De Chemin De Faire La Republique D’etre Toujour En Chaos Ou En Crise Totale!

  4. On ne peut plus supprimer ce qui est déjà fait, et personne ne touchera à la signature hormis le chef. On ait tous congolais, mais sache que Dieu connaît l’homme à la tête du gouvernement, comme nous tous. Prions pour que le châtiment s’éloigne de nous. Romains 13 : 1 – – – et Lementations de Jeremie 3 : 37
    rien que pour le moment