article comment count is: 0

Chan des jeux vidéo : la RDC trahie par la mauvaise qualité de son Internet

Le Championnat d’Afrique des nations est une compétition spécialement réservée aux athlètes évoluant sur le continent africain. Mais ce n’est pas que l’apanage du football et du basketball. Les jeux vidéo ont aussi leur Chan.

L’Africa Electronic Sport Championship est l’équivalent du Chan des joueurs professionnels de jeux vidéo résidant en Afrique. La phase finale de cette compétition a eu lieu du 29 janvier au 1er février 2021 en ligne. C’était après les qualifications organisées dans les pays sélectionnés en décembre 2020 et janvier 2021.

Près de 100 joueurs se sont mesurés dans les sports de combat, les jeux tactiques et le football. Les joueurs congolais évoluaient quant à eux sur quatre jeux sous le label de la Fédération congolaise de sport électronique.

Un énorme défi technique 

La plus grande inconnue de cette compétition résidait dans la viabilité de la connexion Internet. Au-delà du faible débit qui rend inefficaces les fonctions les plus abouties de l’Internet en RDC comme la visioconférence, le type de connexion requis pour accéder à des serveurs de jeux situés hors du continent constituaient un grand obstacle.

Après de multiples essais, l’équipe congolaise arrive enfin à disposer d’un semblant de connexion. Là aussi, la disparité en qualité de couverture est un autre frein. Les opérateurs appliquant un procédé connu sous le nom de plafonnement des données pour restreindre les utilisateurs trop gourmands, limitant la quantité totale de données téléchargées sur une période et créant des disparités entre des zones mieux couvertes que d’autres.

Les joueurs congolais de football électronique ont débuté l’entraînement en ligne quatre heures avant leurs premiers matchs. De temps en temps, l’image se figeait en l’espace de quelques secondes, rendant parfois confuse la situation sur le terrain où l’action commentée n’était pas synchronisée avec l’image. Sur les manettes, les combinaisons effectuées par les joueurs sont transmises en retard. Un désavantage tactique avec lequel ils devaient composer malgré tout. Ajoutez à cela le fait que l’heure du couvre-feu approchait. Les joueurs devaient livrer leurs dernières rencontres avant de rentrer chez eux. Le champion de Kinshasa, Yvan Lohalo, a été éliminé à la différence de buts alors qu’il avait le même nombre de points que les deux premiers qualifiés de son groupe.

Ses deux autres coéquipiers s’inclineront devant des Kenyans et des Tunisiens plus aguerris. Pendant ce temps sur Tekken, un seul Congolais jouant depuis l’Afrique du Sud a réussi à passer le deuxième tour avant d’être éliminé. Sur PUBG, l’équipe Phoenix n’arrivera pas à résister aux assauts de ses adversaires sud-africains.

Alors que la RDC est officiellement connectée à la fibre optique depuis 2013 ; de nombreux Congolais n’arrivent toujours pas à effectuer des appels vidéo de qualité, de transmettre des données sans coupures ou, de jouer en ligne à des jeux vidéo.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion