Crédit : photo droit tiers
article comment count is: 0

Les cyber-harceleurs ou ces hommes qui ne savent pas draguer les femmes en ligne

Il n’est pas facile de draguer ou d’aborder une fille sur les réseaux sociaux. Beaucoup s’y prennent mal, usent de violences verbales et deviennent des cyber-harceleurs. Le phénomène prend de l’ampleur sur les réseaux sociaux.

Souvent, face à une belle fille sur Facebook, Twitter, Instagram, etc., les cyber- harceleurs commencent tous de la même manière :

« Salut ! »

« Comment ça va ? »

« Tu es très jolie. »

« Donne-moi ton numéro… »

Quand ce genre d’approches est utilisé par un inconnu, la conversation tourne souvent au harcèlement pour les filles qui répondent peu ou pas à ces sollicitations. Et devant la multiplication de ce genre de cas, de nombreuses filles ont réduit leurs interactions, voire, décidé de mettre une pause sur les réseaux sociaux.

Le cyber harcèlement, un fléau grandissant

Draguer une fille est un exercice délicat. Depuis l’arrivée des nouvelles technologies, les SMS et les messages sur les réseaux sociaux ont remplacé les lettres d’amour. On fait une demande d’ami et une fois celle-ci acceptée, on aborde le sujet d’un coup, sans préliminaires. Une tactique risquée et qui ne réussit pas souvent.

Beaucoup disent même que celles qui acceptent de donner leurs numéros de téléphone ou de venir au premier rendez-vous sont des filles légères. Alors, quand la fille répond « bonjour » ou « bonsoir » et coupe immédiatement la communication pour rejeter la demande d’un rendez-vous, d’une photo ou de son numéro de téléphone, souvent les hommes deviennent agressifs et violents. Ils se mettent à la harceler dans les commentaires.

Je pense que c’est ce type de harcèlement qui engendre des effets psychologiques sur les femmes et affecte leur estime de soi. Conséquence : beaucoup de filles n’osent plus émettre une opinion sur un sujet controversé en ligne, de peur de subir des insultes.

Je voudrais dire aux hommes qu’il existe d’autres moyens bien plus élégants d’aborder une fille en ligne sans heurter ni déranger ses opinions, son intimité. Le harcèlement est un délit et toute personne qui en subit les effets peut facilement en constituer les preuves grâce à la technologie et saisir la police.

 

 

 

 

« Cet article est écrit avec l’appui technique d’Internews, grâce au financement de la coopération suédoise, l’USAID et la coopération suisse.  Les opinions partagées dans cet article ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Agence Suédoise de Développement International (ASDI), de l’USAID, la coopération suisse, ainsi que des gouvernements suédois, des États-Unis et suisse. »

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion