article comment count is: 0

Goma : le déverrouillage de téléphones et ordinateurs favorise le vol

Dans les maisons de maintenance de matériel électronique, à Goma, les activités ne se résument pas à l’entretien et à la réparation de vos vieux portables. Elles sont le lieu d’un business bien plus lucratif, qui vise à déverrouiller les mobiles et ordinateurs contre quelques dollars. Au risque d’encourager le vol dans la ville.

On fait rarement 1000 mètres dans la ville de Goma, sans tomber sur une maison de maintenance des ordinateurs ou des téléphones mobiles. Ce sont souvent de petites maisons en planches colorées. Mais ce n’est pas que de la maintenance qu’on y fait, il y a là la plus lucrative des activités : le déverrouillage des téléphones et ordinateurs en forçant les mots de passe. Tu apportes un téléphone verrouillé, tu paies entre 5 et 10 dollars et le réparateur te le déverrouille. Il s’abstiendra de te poser la question de savoir comment le téléphone a pu être verrouillé, et si tu en es le vrai propriétaire. Cette pratique m’inquiète beaucoup.

Reformatage du téléphone avec tous ses risques

Il s’agit d’une pratique qui force la déprogrammation de la carte électronique interne des appareils pour que ces derniers puissent être aptes à recevoir de nouvelles configurations au profit du nouvel utilisateur de l’appareil. Il y a d’abord un danger que le téléphone formaté ne puisse plus jamais fonctionner en refusant une nouvelle reprogrammation, et on le perdrait ainsi. Mais cela n’est pas le plus à craindre quand c’est un téléphone volé ou perdu par son propriétaire, car déverrouiller le téléphone donne accès aux données du propriétaire. Une journaliste célèbre de la ville qui avait perdu son téléphone avait vu des images intimes d’elle sur la toile car elle avait refusé de payer la rançon qui lui avait été demandée. La diffusion de ces images lui coûta son travail ! Mais aussi ces images avaient gravement affecté sa réputation dans sa famille ! Voilà un des gros dangers de ces activités de réparation de téléphones et d’ordinateurs. Sans être expert en droit, je suis certain qu’il y a au moins une ou deux lois qui condamnent cette atteinte à la vie privée.

Un autre danger de cette pratique est que cela favorise le vol des appareils ! Rares sont ces réparateurs qui te demanderont explicitement si le téléphone t’appartient ou pas. Et même s’ils posaient cette question, le voleur ne pourrait que répondre : « Bien sûr c’est mon téléphone ! Un enfant s’amusait avec et l’a verrouillé par mégarde. » C’est ainsi qu’indirectement le vol de téléphone est encouragé dans notre ville.

Un entrepreneuriat, mais à quel prix ?

Les propriétaires de ces maisons de réparation et de déverrouillage d’ordinateurs et de téléphones portables sont souvent des jeunes ingénieurs informaticiens gomatraciens. Des jeunes qui essaient de créer de l’emploi dans ce pays où le chômage bat son plein. Mais, faut-il vendre sa conscience en s’adonnant à des activités illégales pour garder son entreprise ? Ces jeunes savent bel et bien que c’est sur du vol que reposent leurs maisons de réparation.

Je crois pour ma part qu’il est possible d’investir tout en restant correct. En exigeant par exemple des reçus d’achats aux clients qui viennent faire déverrouiller des téléphones. On peut aussi exiger d’eux des procurations notariées des propriétaires. Il y a des dizaines de mesures qui pourraient être prises pour éviter d’entacher l’entrepreneuriat florissant dans la maintenance !

 


Vous pouvez lire aussi :

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.