article comment count is: 0

Dieuleveut Butey, un exemple pour la diaspora congolaise

Qui dit diaspora congolaise, dit très souvent des Congolais vivant en Europe ou en Amérique qui critiquent et insultent les autorités congolaises sur les réseaux sociaux. Contrairement à eux, un jeune de Kinshasa vivant en Allemagne a choisi de ne s’exprimer que par ses actions à impacts visibles.

À travers l’association qui porte son nom, Afro society Butey, il vole au secours des veuves, des orphelins et des déplacés de guerre de RDC. Dieuleveut Butey, 28 ans, s’est investi dans l’humanitaire à partir de l’argent qu’il gagne dans ses petites activités commerciales. Son organisation Afro society Butey, en plus d’aider des personnes vulnérables de son pays, intervient également dans l’encadrement de la jeunesse dans différents domaines dont l’apprentissage des métiers et de l’outil informatique. « Je suis moi-même orphelin de père. Aujourd’hui je suis marié et père de deux petits mignons enfants. De cette expérience d’orphelin m’est venue l’idée de créer mon association » confie-t-il au téléphone.

Son association a réalisé plusieurs actions de charité dont la prise en charge de 300 veuves et orphelins dans la commune de Kimbanseke à Kinshasa. Il y a également l’assistance des déplacés de guerre dans  le camp de Mubimbi au Sud-Kivu dans l’est du pays. Plusieurs jeunes également ont bénéficié de formations organisées par son association sur des thèmes différents tels que la prévention et la lutte contre le VIH/Sida.

Toujours en ce qui concerne l’encadrement de la jeunesse, l’association Afro Society Butey est propriétaire d’une équipe de football évoluant en première division à Kinshasa, le FC Butey.

Ne pas seulement accuser, plutôt agir

Ces différentes réalisations lui ont valu une reconnaissance internationale et un prix remporté en Tunisie. Ce jeune Congolais déclare : « Je suis fier, non seulement des réalisations de Afro society Butey au profit de la communauté dans mon pays, mais aussi d’avoir fait accepter cette association congolaise ici en Allemagne où l’on tient souvent des conférences, bien que l’Allemagne est taxée à tort de raciste par beaucoup de gens. »

Participant à sa manière au changement en RDC alors qu’il vit à l’étranger, ce jeune lance un message aux autres Congolais de la diaspora. « Le Congo ne changera pas par des simples dénonciations sur les réseaux sociaux. Bien sûr, nous devons rappeler aux dirigeants leur rôle, mais pas seulement sur les réseaux sociaux. J’ai opté pour des actions et non des accusations », ironise-t-il.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.