article comment count is: 0

Élections 2016 : Évitons le tribalisme

Nous choisissons malheureusement les candidats pour nos fraternités ethniques plus que pour leurs compétences, expériences, encore moins leurs programmes. Le Président Kabila n’échappe pas à cette règle. Lors des deux dernières élections, il a eu beaucoup plus de voix dans les provinces de l’Est qui sont « swahiliphones » que dans celles de l’Ouest par exemple. Est-ce pour ces « compétences » ou grâce à ses origines qu’il a été élu?

Les pressions familiales !

En 2011, alors que ma famille et moi, nous nous retrouvions dans la province du Bas-Congo (Congo Central), nous avons reçu un appel venant de notre père qui nous disait : «Mon fils, IL FAUT voter le candidat de la famille à la présidentielle, notre frère… ». Pourtant, ce candidat n’était pas celui de notre choix ! Quelques jours après, nous étions dans l’isoloir, face à l’urne. Notre conscience était prise entre deux choix, le « candidat de la famille » ou « le candidat de notre choix ». Trahir la famille ou trahir notre propre conscience ? Malheureusement pour vous, je ne vous dirai pas le choix que j’ai fait, car le vote est secret.

Comme moi, nous étions des milliers à être tiraillé par la pression familiale et/ou communautaire. Ces situations ont abouti à ce que nous vivons aujourd’hui : des députés qui dorment séance tenante, ne sachant pas comment jouer leur rôle, des cabinets de ministres remplis de membres de leur famille, amis et camarades. Enfin, un gouvernement qui est en fin de mandat mais qui ne donne pas les couleurs du départ car, tantôt ils disent vouloir respecter la constitution mais ils excluent de leur mouvement politique quiconque leur demande de le faire.

L’acte à poser prochainement

Heureusement, en cette année, nous aurons encore des bulletins de vote entre nos mains (enfin, peut-être !). Alors, s’il vous plait, assurons-nous que chaque bulletin que nous placerons dans l’urne sera un moyen de mettre de côté les incompétents, les improductifs, ceux de qui on attend plus grand chose et ceux qui ont du mal à quitter le pouvoir de leur propre gré. Peu importe les origines ethniques, choisissons la compétence, faisons le bon choix. Ne regardons pas le nom, ni la taille encore moins le sexe, votons utile ! Visons nos attentes.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.