article comment count is: 2

Il est temps d’enseigner lnternet dans nos écoles

Pourquoi ne pas enseigner Internet comme on enseigne les langues et les mathématiques dans nos écoles ? C’est l’idée que lance le blogueur burundais Jean-Marie Ntahimpera dans ce billet. Selon lui, Internet devrait être enseigné à nos enfants dès le bas âge.

La plateforme des blogueurs burundais Yaga a reçu le 2e prix francophone de l’innovation dans les medias. L’année dernière, c’était Habari RDC qui avait gagné le 1er  prix, suivi du site malien Kunafoni, qui utilise le rap pour diffuser l’information. En 2017,  Agribusines TV du Bourkina, et Africa Check du Sénégal avaient remporté respectivement le 1er et le 2e prix. Ce que tous ces medias innovants ont en commun, c’est qu’ils ont pu, chacun à sa manière, se servir d’Internet pour réinventer le journalisme.

Mais Internet ne sert pas qu’à faire du journalisme. Grâce à la facilité de trouver des clients du monde entier sur Internet, des sociétés surtout américaines et chinoises, gagnent des milliards de dollars chaque année.  C’est ainsi que les compagnies comme Facebook, Google, Yahoo !, Amazon ou Alibaba ont prospéré.

Internet, un espace de créativité

L’homme d’affaire zimbabwéen Strive Masiyiwa ne cesse d’encourager les Africains sur sa page Facebook à créer des Facebook, Google ou Alibaba africains. Ce qu’il veut dire est que les Africains doivent penser à se servir de l’internet pour construire des entreprises multinationales qui créent des millions d’emplois sur le continent africain, comme le font les Américains ou les Chinois.

Internet ne profite pas  seulement aux entrepreneurs. De plus en plus de personnes partout dans le monde travaillent dans leurs maisons, sur leur ordinateur, dans différents domaines, grâce à Internet. Certaines études ont montré que les gens qui ont les compétences (les skills comme disent les anglophones) dans la manipulation de cette technologie, réussissent mieux leur vie que ceux qui n’en ont pas. Ceci signifie que plus les jeunes sont formés à l’usage d’Internet dans nos pays, plus ils seront capables de contribuer à l’épanouissement de leur famille et au développement de leur pays.

Etudier Internet comme on étudie les langues ou les maths

Pour le moment, beaucoup de gouvernements africains semblent indifférents vis-à-vis des opportunités qu’offre Internet. Pire, certains gouvernements voient Internet comme une menace à leur pouvoir, et ne ratent aucune occasion pour le bloquer. On l’a vu en RDC pendant la période électorale, où l’accès à Internet a été coupé pendant plusieurs jours.

Il est temps donc que nos gouvernements comprennent qu’Internet offre des opportunités infinies à la jeunesse africaine. Le rôle des gouvernements africains devrait donc être de faciliter un maximum de connaissances aux jeunes pour qu’ils soient les plus compétitifs possibles. Et le meilleur canal pour avoir ces connaissances c’est l’école.   Les programmes scolaires doivent être révisés, de telle sorte que les collégiens et les lycéens apprennent l’usage d’Internet, de la même façon qu’ils apprennent les langues ou les mathématiques.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. Il est donc impérieux que de plus en plus de jeunes intègrent l’espace politique afin que nous puissions influencer les politiques publiques dans ce domaine.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.