article comment count is: 0

Lettre au gouvernement : « Rendez-nous internet ! »

La RDC est toujours dans l’attente des résultats des élections. Ils devaient être annoncés ce dimanche, mais ils ne sauront finalement pas connu avant la semaine prochaine a déclaré la Céni. Et depuis le 31 décembre, internet est coupé.

Cher gouvernement de la République démocratique du Congo,

Saviez-vous que dans la dénomination de notre nation il y a la notion de démocratie. C’est donc avec amertume que je vous écris cette lettre car une fois de plus, dès qu’une situation vous paraît défavorable, vous n’hésitez pas une seconde, et de manière unilatérale, à sacrifier le peuple pour lequel vous êtes censés travailler. Voilà une semaine que internet est complètement coupé sur le territoire national. Aviez-vous seulement pris une seule seconde pour réfléchir à ce que subirait le peuple Congolais à cause de cette mesure ? Je proteste, ramenez-nous internet.

Cher gouvernement congolais, l’accès à l’internet devrait être disponible et accessible à tout citoyen.

Certes il vous revient, pour des raisons suprêmes d’Etat, de prendre certaines mesures. Mais ici la justification du blackout est d’empêcher la propagation des résultats, vrais ou faux, des scrutins du 30 décembre dernier. Mais les élections sont un processus transparent, et même si la légitimité de proclamer les résultats revient à la Céni, je vous rappelle cher gouvernement que le rôle même de l’observation citoyenne est de confronter ses résultats à ceux de la Céni.

Mais loin de tout ça cher gouvernement, vous auriez pu demander aux opérateurs économiques de ne couper que les réseaux sociaux ? Internet n’est pas synonyme de réseaux sociaux. Internet c’est aussi des mails à envoyer et à recevoir, c’est aussi des recherches pour les étudiants et les médecins. C’est aussi le système de paiement par voie électronique, c’est la banque et c’est l’économie aussi. Le blackout n’était pas nécessaire cher gouvernement.

Oui certains citoyens ont, pour des raisons inconnues, envoyé des informations fausses ou discutables Mais lutter contre la désinformation ne revient pas à littéralement couper internet ! L’infox est partout dans le monde, mais combien de pays avez-vous vu couper complètement internet à ses citoyens ? Inspirez-vous d’eux pour lutter contre la désinformation, ou alors cela ne serait pas dans la logique de « souveraineté » de la RDC ?

A l’ère du numérique il est déplorable d’imposer à son peuple de vivre sans internet, comme il y a 50  ans.

Cher Gouvernement, allez-vous, vu qu’il y a report de la publication des résultats provisoires, continuer à imposer le blackout au-delà de la semaine prochaine ?

Rendez-nous internet, le blogueur Mwana Mboka l’a dit, on ne brûle pas sa maison pour tuer un serpent qui est dedans. La question de la non publication des résultats des élections ne vaut pas un blackout total.

Je vous remercie.

 

Partagez-nous votre opinion