article comment count is: 3

Dans l’est du Congo, la police traumatise et tue comme le coronavirus

Depuis l’apparition des premiers cas au Nord et au Sud-Kivu, plusieurs mesures de lutte contre la propagation du coronavirus ont été prises par les autorités locales. C’est, entre autres, le port obligatoire des masques dans les lieux publics, et parfois des couvre-feux. La police est censée faire respecter ces mesures, sauf que celle-ci en profite pour commettre des bavures, jusqu’à tuer des civils. Il y a eu au moins 4 morts, imputables à la police !

Demandez à n’importe quel Congolais, en milieu urbain ou rural, personne ne vous dira qu’il se sent en sécurité en présence d’un policier. C’est parce qu’on connait le mode opératoire de ces policiers ainsi que de recrutement : c’est souvent d’anciens miliciens ou d’anciens bandits du quartier. Pas étonnant qu’ils multiplient abus et bavures, malgré les nombreux reproches de leurs supérieurs. Avec l’avènement du coronavirus, une fois de plus, la police se fait remarquer par des abus. Le dernier cas en date est un jeune tué à Bukavu ce dimanche 07 juin 2020.

La police vous tue sans période de latence !

Selon les scientifiques, la maladie à coronavirus met entre 7 et 14 jours de latence avant de se manifester. Mais la police elle tire à bout portant, vous tuant sur le champ. Le premier cas de décès à Kinshasa, c’était quand des policiers voulaient embarquer un jeune pour non respect du port de masque. Il y a eu une opposition car le jeune homme était devant la parcelle familiale, un policier tire à bout portant et tue un ami du jeune garçon. C’était à Masina, une des communes chaudes de la capitale.

Des témoins disent que même certains de ces policiers donneurs de leçon n’avaient pas eux-mêmes les masques. Pendant la même période, on apprenait une deuxième mort quand un jeune essayait d’échapper à la police. Il tomba dans un caniveau, et la chute lui fut fatale.

Ensuite, c’est d’abord à Goma qu’une mort fut liée aux abus des policiers. Après instauration d’un couvre-feu de 14 jours par le gouverneur en date du 20 mai, des policiers ont arrêté une famille qui essayait d’aller à l’hôpital. Il était déjà au de-là de 20 heures (le couvre-feu était de 20 heures), la femme avait une menace de fausse couche. Malgré des supplications et l’urgence médicale, la famille fut retenue pendant si longtemps que le bébé finit par mourir avant l’arrivée à l’hôpital. Ce fut un premier mort de cette police dans la ville de Goma.

Une autre bavure a eu lieu à Beni, lors d’une manifestation du mouvement citoyen Lucha, le 21 mai, soit un jour après. La police voulait empêcher la marche pour des mesures de distanciation sociale. Un policier tire dans la tête d’un jeune homme qui meurt sur le champ. Il s’appelait Marcus Kambale et n’avait que 20 ans.

Et ce n’est pas tout. Nous avons tous vu des vidéos des policiers qui, avec leurs armes, poursuivaient des civils pour non port de masque. Dans une vidéo, on voit même une fille traumatisée au point de faire pipi dans ses habits alors qu’elle était pourchassée comme un criminel ! La mort d’un jeune jogger à Bukavu hier dimanche est le trop plein ! Il faut que cela s’arrête !

Reprendre les armes létales à cette police

Pour quelle raison peut-on faire respecter le port de masques en y allant avec des armes létales ? N’est-ce pas de la folie ? Pourtant, c’est le cas au Nord et au Sud-Kivu. Des tueurs en tenue de police, des gens avec un permis de tuer, en tout cas pour moi c’est cela. Ces policiers qui tuent sont des assassins avec un permis d’exécuter de paisibles citoyens, ils remplissent nos rues et circulent en jeep, en quête de nouvelles proies.

Pour moi, il faut envoyer des policiers avec des armes non létales, adaptées à la situation. La population est déjà assez traumatisée par ce virus dont on ignore encore l’origine et encore moins le remède, pour que des policiers, dont le boulot est de nous protéger, viennent ajouter de la terreur.

Donnez-leur des matraques et des boucliers, c’est tout !

 

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (3)