article comment count is: 0

Des femmes de l’hôpital de Panzi récompensées pour leur travail à Bukavu

Journée de la femme 2017 célébrée avec faste à Bukavu au Sud-Kivu. Cinq femmes ont été primées pour leur travail au sein de l’hôpital de Panzi du docteur Mukwege, réputé pour sa prise en charge des femmes victimes de viol.

Sous le thème « Les comportements de la femme et son impact dans le milieu professionnel », des femmes du Sud-Kivu ont réfléchi ensemble sur la manière dont elles doivent se comporter au travail. Elles doivent montrer de quoi elles sont capables, afin de faire mentir les préjugés selon lesquels, l’homme est supérieur à la femme en milieu professionnel. Au cours de cette manifestation, les femmes ont reçu le soutien du Bureau d’études et d’appui technique aux initiatives locales (BEATL/ATL). C’est une ONG locale qui intervient dans la prise en charge socio-économique des victimes des violences sexuelles.

Impacter positivement

L’oratrice du jour, professeur et docteur, Ngongo Fatuma, coordonnatrice de BEATL/ATL a appelé les femmes à une réelle prise de conscience. « La femme doit impacter positivement d’abord sa propre vie, puis sa famille, mais aussi l’entreprise. Elle doit réaliser ses rêves, développer sa personnalité, gravir des échelons, et se battre pour son bien-être », a-t-elle insisté.

Dans l’entreprise, la femme doit faire montre de créativité et d’assiduité, malgré ses charges ménagères, telles que  la garde des enfants, la lessive, la cuisson, etc.

Des prix pour la persévérance

Cinq prix ont été décernés à plusieurs femmes pour leur engagement au sein de l’hôpital de Panzi. Parmi elles, Madeleine Kabayi, épouse du docteur Denis Mukwege surnommé « l’homme qui répare les femmes ». Selon l’ONG BEATL/ATL, si Denis Mukwege a pu aider de nombreuses femmes et gagner des prix de reconnaissance au niveau international, c’est parce que sa femme, Madeleine Kabayi Mukwege, est toujours à ses côtés et l’assiste quotidiennement dans son travail.

Des femmes de Bukavu ont exprimé leur reconnaissance aux infirmières, aux médecins et à tous ceux qui travaillent à l’hôpital de Panzi. Elles ont salué les sacrifices consentis par le personnel de l’hôpital. C’était un moment de réflexions et d’échange d’expériences entre l’ONG BEATL/ATL et l’hôpital de Panzi. Cela leur permet de collaborer et de renforcer la prise en charge des victimes des violences sexuelles

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.