article comment count is: 1

Le français, un handicap pour la jeunesse congolaise ?

En marge de la semaine de la Francophonie, il est temps de poser des questions sur les opportunités qu’offre la langue française face à la concurrence de l’anglais. Le numérique est ce secteur qui offre une large gamme d’opportunités à la jeunesse. Mais il se développe plus en anglais qu’en français.

Pour plusieurs offres d’emplois, la connaissance de l’anglais est devenu un critère indispensable. Un atout de taille. Et avec ça, à mon avis, c’est le français qui en souffre. Il perd de son charme.

Le français un handicap ?

Le français devient un frein majeur à l’embauche des jeunes. Après avoir étudié, pendant près de vingt ans dans cette langue, les portes de l’emploi ne s’ouvrent au final qu’avec l’anglais. La plupart des avancées technologiques de notre ère s’accompagnent des langues anglo-saxonnes. Pour les Congolais, il leur faut se réadapter, apprendre une autre langue pour trouver sa place sur le marché de l’emploi et de l’innovation. De quoi se demander s’il n’est pas grand temps pour mon pays de basculer vers l’anglais.

Qui dit nouvelles technologies dit l’anglais

Le monde informatique est un des rares secteurs où la jeunesse, sans distinction, peut innover et offrir des services utiles à tous à partir de rien. Malheureusement, il est clair que les jeunes francophones restent à la traine par rapport à leurs homologues anglophones. Jeunes Israéliens, Chinois, Coréens ou encore Indiens ne cessent d’être les plus innovants en se servant de l’anglais. Même en Afrique, la jeunesse anglophone sud-africaine, nigériane, rwandaise ou kenyane profite mieux des avantages et opportunités liés au numérique que celle francophone.

Il est évident qu’il nous faut suivre le pas et nous orienter vers les portes que peut ouvrir l’anglais. En attendant que de grandes innovations s’ouvrent avec le français, cette langue reste un handicap pour les jeunes Congolais.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. Tout à fait, je partage avec vous cet avis, nous les jeunes Francophones avons d’énormes difficultés de se distinguer aux nouvelles technologies car ces dernières sont beaucoup plus développées en anglais qu’en français, d’ailleurs les langages de programmation sont en anglais, et cela constitue un frein pour l’apprentissage, néanmoins il y a ca même un effort fourni de la part de la jeunesse Congolaise innovante!!!

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.