article comment count is: 5

Je condamne ce projet visant à créer la République du Kivu !

Le 1er juillet dernier, soit un jour après la fête de l’indépendance du pays, des drapeaux noir-jaune-bleu accrochés sur des arbres, flottaient dans plusieurs rues de Bukavu, annonçant une soi-disant « République du Kivu ». Je m’insurge ici contre un tel projet visant la scission du pays.

Je ne peux pas me taire face à ce dessein sécessionniste. C’est inacceptable. Je suis contre les idées prônées par les partisans de ce mouvement qui rêvent d’instaurer ce qu’ils appellent « la République du Kivu » en séparant le Nord et le Sud-Kivu de la RDC. Je réfute de toutes mes forces leur idéologie. Aucune revendication sociale ou politique, d’ou qu’elle vienne, ne peut justifier de telles hérésies. Le Congo restera un et indivisible.

Non à la balkanisation du pays !

Les partisans de ce projet séparatiste ont tort de vouloir régler leurs problèmes par un recours à la balkanisation du pays. C’est même une lâcheté ! Il y a plusieurs façons de revendiquer ses droits sans verser dans le divisionnisme : c’est par le dialogue, les marches pacifiques, les pétitions, etc. Oser nous parler aujourd’hui de la « République du Kivu » c’est insulter la mémoire des pères de l’indépendance du Congo. C’est cracher sur toutes ces années de féroces combats menés jusqu’au sang par les Forces armées de la RDC pour maintenir le Congo uni et indivisible.

Je pense qu’il est temps que les apôtres de la balkanisation et ceux qui les instrumentalisent soient identifiés, jugés et condamnés. Leur place est en prison. Je suis prêt à me battre jusqu’à mon dernier souffle pour un Congo indivisible. Beaucoup semblent ignorer que c’est la grandeur du Congo qui fait sa force et constitue sa plus grande richesse. Et je dis coup de chapeau au prix Nobel Denis Mukwege, cet illustre fils du Kivu, qui s’est opposé à ces velléités sécessionnistes. Docteur Mukwege déclare : « La République du Kivu est un projet dénué de sens et qui ne rencontre ni les intérêts ni les aspirations de notre population. »

Le Congo c’est 2 345 000 km carrés

La superficie du Congo ne bougera pas d’un iota : 2 345 000 km carrés. Ni plus ni moins ! Garder la grandeur du Congo c’est le devoir de tout Congolais. C’est ce que nous chantons dans notre hymne national : « Nous peuplerons ton sol et nous assurerons ta grandeur. » Elles sont immuables les frontières du Congo. Ensemble, disons non à la balkanisation. Je termine ce billet par cette phrase de Mzee Kabila : « Ne jamais trahir le Congo. »

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (5)

  1. L’unité du pays est et restera la seule richesse du pays. Ceux qui pensent à la balkanisation sont possédés d’esprits de pauvreté et donc ils n’ont pas de place en Rdc

  2. Moi comme congolais je dis non, encore non àla balkanisation de mon pays. Sous venez-vous au proverbe de L Désir Kabila : » Ne jamais trahir le Congo »