Joseph Kabila à Mbujimayi : les mêmes promesses depuis 2006

Le président Kabila était à Mbujimayi vendredi 2 mai dernier. Jusqu’ici, le Raïs n’a rien amené aux Kasaïens, sinon une cargaison de promesses. Les mêmes promesses qu’il fait depuis qu’il est au pouvoir. Beaucoup de déception au Kasaï-Oriental.

A son arrivée à Mbujimayi, le président a été plutôt bien accueilli dans ce fief de Tshisekedi. Il a même eu droit à un bain de foule quand il a effectué une marche à pied sur près d’un kilomètre. Mais la population l’attendait au tournant sur ce qu’il allait dire. Au final, le président n’a fait aucune déclaration publique. Mais lors des audiences qu’il a accordées à la société civile locale et à d’autres délégations, il a promis de résoudre la sempiternelle question de l’eau et de l’électricité à Mbujimayi, mais aussi de redresser la Miba, entreprise minière et poumon économique du Kasaï-Oriental. Du déjà entendu. C’est ce qu’il a toujours dit chaque fois qu’il est venu à Mbujimayi, mais les actes ne suivent jamais.

La population aurait voulu l’entendre dire par exemple : « Pour la relance des activités de la Miba, je donne tant de millions de dollars. Pour l’eau et l’électricité, je donne également tant de millions de dollars. » Cela deviendrait alors une annonce beaucoup plus concrète, car ce dont la Miba a besoin c’est de liquidités et non de discours. Malheureusement, le président est venu et il est rentré, laissant entiers tous les problèmes du Kasaï-Oriental.

Une visite touristique ?

C’est la première fois que le chef de l’État vient au Kasaï-Oriental depuis l’existence de la milice Kamwina Nsapu. Le discours officiel laissait entendre qu’il venait restaurer la paix et la sécurité et consoler les populations victimes de cette milice. Au Kasaï-Oriental, deux territoires ont été durement frappés par ce conflit. Il s’agit de Miabi et de Kabeya Kamwanga. Ces deux territoires sont situés à environ 45 kilomètres de Mbujimayi. C’est là que les victimes attendaient le chef de l’État, mais il n’y est pas allé. Pourtant, c’est en territoire de Kabeya Kamwanga que la vidéo de massacres qui a fait scandale sur les réseaux sociaux, a été tournée. Mais le président n’a pas eu le temps d’y faire ne serait-ce qu’un petit tour. Tout ce qu’il a fait à Mbujimayi, c’est juste visiter le ravin Mbala wa Tshitolo et le nouveau stade de football en construction, faisant dire à certains qu’il était venu faire du tourisme.

Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 réflexions sur “ Joseph Kabila à Mbujimayi : les mêmes promesses depuis 2006 ”

  1. Notre beau président,woumelaaaa.c’est par la volonté de Dieu que vous êtes président,et il est avec vous,rien n’a jamais été fait sans la volonté du très haut et nous avons la foi à notre seigneur jésus Christ que vous aller encore gagné les élections.nous allons vous soutenir dans la prière.