article comment count is: 2

Pourquoi la justice est-elle muette sur les détournements sous Kabila ?

Je crains une justice comme en Côte d’Ivoire où en face de deux présumés coupables, la CPI n’a emprisonné que les pro-Gbagbo. A l’époque de Joseph Kabila, tout le monde ne cessait de dénoncer la corruption et les détournements des deniers publics. Curieusement, la justice reste muette sur la gestion de l’ancien régime ne serait-ce que pour une enquête. Or, l’impartialité de la justice, ce n’est pas de fouiner que d’un seul côté.

Aujourd’hui, face à des allégations de détournements des deniers publics, la justice congolaise montre ses biceps et c’est une bonne chose. Mais ce serait mieux qu’elle s’intéresse à tous les dossiers, sans distinction de camps politiques. Or, jusque-là, seule la coalition Cap pour le changement du président Félix Tshisekedi semble visée par des poursuites. Un des initiateurs de Cach, en l’occurrence Vital Kamerhe, est traîné en justice pour des faits présumés de détournement des deniers publics. Le directeur de cabinet du président est écroué depuis le 8 avril 2020 à la prison de Makala à Kinshasa. Ce qui démontre que nul n’est au dessus de la loi.

En 18 ans de règne de Kabila, n’y a-t-il eu aucun détournement ?

Qui peut me dire que la gestion de l’AMP, de la MP, puis du FCC de Joseph Kabila était parfaite ? Qu’il lève la main ! Plusieurs rapports d’ONG ont démontré qu’il y a eu énormément de cas de détournement sous le règne de Joseph Kabila. Même si on doit respecter la présomption d’innocence, des poursuites devraient être lancées à l’encontre des dirigeants de l’ancien régime, à commencer par le sénateur Kabila lui-même. Il a été pointé du doigt dans des affaires de paradis fiscaux, une fortune personnelle de 15 milliards de dollars, pour ne citer que cet exemple. Vrai ou faux, seule la justice peut établir la vérité.

Que dire de la gestion des ministres et gouverneurs des provinces FCC à une époque où la justice était aux ordres du régime ? Lisez différents rapports de la Ligue contre la corruption (Licoco) et voyez combien de cas de détournements étaient rapportés au cours des 18 ans du règne du PPRD. En 2015, une enquête du ministère du Budget révélait un détournement de 11, 7 millions de dollars américains en seulement 3 mois dans le secteur de la Fonction publique.

Pauvre Trésor public congolais                 

Luzolo Bambi, conseiller spécial du président Joseph Kabila en matière de lutte contre la corruption, a déclaré en juin 2018 que « la RDC perdait chaque année 15 milliards de dollars américains du fait de la corruption et de détournement des fonds publics ». Ce qui veut dire que le Trésor public congolais a été saigné à blanc par les dirigeants du régime Kabila. Voilà plein de matières à procès pour notre justice.

Bref, nous attendons des poursuites judiciaires sur toutes ces allégations. Que les accusés présentent leurs moyens de défense et soient acquittés ou condamnés si leur culpabilité est établie. Ainsi notre justice sera réellement impartiale.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. Il y a une faute à corriger tout au début de votre article. Vous auriez dû écrire je crains avec s et non je craint avec t.