article comment count is: 0

Kit de survie pour politicien congolais 2/2

Ayant fait preuve d’une cupidité absolue et après s’être attaché le soutien de son peuple, notre professionnel de la politique congolaise (RDC) ne doit pas se frotter les mains. En tant que nouveau chef de famille, il doit à présent assurer et rassurer.

Voici la seconde partie de notre kit de survie pour le politicien congolaise.
La politique est, sans conteste, le travail qui paie le mieux en République démocratique du Congo. La population le sait et elle espère bien en profiter.

– Chère leader, ma fiancée m’a largué pour factures impayées.

– Grand chef, mon bailleur vient de me donner un délai de 20 minutes, 45 secondes et 33 tierces pour quitter sa maison.

– Excellence, l’aînée de mes deux filles et sa sœur ne sont plus scolarisées.

Devant cette avalanche de doléances, le professionnel de la politique congolaise pourrait rétorquer « m’enfin, je ne suis qu’un politicien ». Pourtant, il accepte volontiers d’endosser le costume de superman.
– Ne vous inquiétez pas je vais le faire, rassure-t-il.

C’est avec un cocktail fait de discours démagogiques qu’il entend relever le défi. Le temps que le peuple s’en rende compte, il aura déjà une longueur d’avance.

Cela n’empêche, il est nécessaire qu’il ait de l’argent pour aller plus loin dans sa carrière. L’argent est l’opium du peuple dirait un disciple de Machiavel, il vaut donc mieux en avoir, juste au cas où… Un franc congolais par ici, un autre par-là et c’est sa côte de popularité qui monte en flèche.

Et que faire si on n’est pas né avec une cuillère d’argent ? La réponse à cette question se trouve dans le fameux manuel ésotérique cité dans la première partie de cette série. Manuel que je suggère aux aspirants politiciens.

Un politicien qui réussit est un politicien qui sait séduire. Le jeu de la séduction a pour fonction d’attirer toujours plus de personnes à duper. Des pauvres gens à qui l’on fait croire que dans un avenir proche, leur contrée sera aussi riche que le quartier new-yorkais de Manhattan.

Partagez-nous votre opinion