article comment count is: 0

La protection civile regarde nos maisons brûler !

Il est 20h30 à Katindo, sur l’avenue du Lac. Un feu vient de se déclarer et se propage de maison en maison. Dans une habitation, alors que les parents dorment à l’étage, la chambre des enfants commence à brûler. Il faut intervenir d’urgence car les fumées sont toxiques. Les cris de détresse des enfants me réveillent. Je sors au plus vite pour tenter de les secourir mais seul, j’en suis incapable.

« Malheureusement, nous n’avons plus de carburant dans le véhicule »

Heureusement, j’ai en ma possession le numéro de la protection civile. J’attrape mon téléphone et j’arrive à joindre le chauffeur d’un camion anti-incendie. « Malheureusement, nous n’avons plus de carburant dans le véhicule » me répond l’homme embarrassé.

Devant l’urgence de la situation, je lui propose de payer le plein d’essence à la station service. Mais la réserve d’eau du véhicule a elle aussi été siphonnée. Pour la remplir l’homme doit se rendre au lac, situé à trois kilomètres de la caserne. Alors que les maisons brûlent, il nous promet d’arriver dans 30 minutes.

La scène est surréaliste. Les enfants et les parents ont finalement été mis en sécurité mais les habitants du quartier continuent de se battre contre les flammes avec les moyens du bord : pierres, sable, boue et un peu d’eau pour essayer d’éteindre le brasier. La protection civile mettra plus de deux heures à arriver.

Manque de moyens et incompétence

Enfin ! La sonnerie d’alerte des camions anti-incendie retentit dans le quartier. Mais c’est trop tard. La population, excédée par cette attente interminable, ne veut plus de leur aide. La cause de ce retard ?  « Un manque d’organisation » reconnaît le chauffeur. « Nous avons dû appeler notre chef de service car la station service ne voulait pas nous faire crédit » ajoute-t-il.

Ce soir là, non seulement nous avons été livrés à nous-même mais nous avons aussi rempli la mission d’un service de l’Etat à cause de l’incompétence de la protection civile. C’est inacceptable !

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.