article comment count is: 1

Lambert Mende : « Votre vidéo des massacres est un montage »

Le gouvernement congolais accepte rarement sa culpabilité, même si elle est prouvée images à l’appui. Une vidéo montre les FARDC entrain de tirer à bout portant sur des jeunes armés des bâtons et qui chantaient. Pour le gouvernement, cette vidéo est un montage.

Tout le monde a « tort », excepté Mende !

La célèbre vidéo a été mise en ligne le 16 février et a suscité  une vague d’indignation mondiale. La France et le Haut-commissariat des Nations-Unies aux droits de l’Homme n’ont pas tardé à dénoncer la boucherie humaine qu’on voit dans cette vidéo. Ils ont  demandé l’ouverture d’une enquête indépendante.

Le ministre des « Démentis » et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende s’est empressé de mettre en doute la vidéo.  

Ce n’est « qu’un montage » a-t-il déclaré comme à son habitude.

Or, si c’est un montage comme l’affirme Mende, alors il existe au Congo des monteurs d’images plus professionnels que ceux d’Hollywood. Car dans cette vidéo compromettante, rien n’indique un photoshopage. Les USA (où se trouve Hollywood) n’y ont vu aucun montage et ont exprimé leur indignation.

Prouver le « montage » ?

Après avoir crié au montage, le gouvernement aurait pu s’arrêter là. Voilà qu’il fait marche-arrière et veut maintenant prouver ce qu’il appelait « montage ».

Le président Kabila a instruit qu’une enquête soit ouverte et un appel à témoin est lancé. Des hauts magistrats sont chargés de démontrer si la vidéo a été réellement tournée au Kasaï, par qui, et dans quel but!

C’est à s’y perdre : Comment le même gouvernement qui a dénoncé un montage cherche encore des témoins pour prouver un massacre « monté » ? Quel non sens ! Si tout est montage, alors mon pays le Congo ressemble à un film d’horreur dont seul Mende connaît le secret du « montage »!

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.