article comment count is: 0

L’arnaque des universités privées

Dans un Congo où la pauvreté bat son plein, même l’éducation est devenue l’objet de toutes sortes de trafics. Il existe aujourd’hui plus de 600 universités privées en RDC. Le gouvernement ferme les yeux et leur accorde les autorisations de fonctionnement. L’année dernière, 174 d’entre elles jugées non viables avaient été fermées par le Ministère de tutelle, avant d’être rouvertes sans que leur viabilité soit prouvée. Elles n’ont souvent ni professeur, ni infrastructure, ni matériel didactique. Elles recrutent en réalité les étudiants chassés des vraies universités.

Acheter son diplôme

Ne vous inquiétez pas, même si vous n’êtes pas bon éleve et que vous inscrivez dans ce genre d’université, vous décrocherez votre diplôme. Car il suffit d’avoir juste un peu d’argent pour en acheter un. Aujourd’hui, les diplômes se vendent comme des petits pains. En 2015, le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire Théophile Bemba Fundu a dû interpeller les directeurs de ces universités, les accusant de faire de « l’escroquerie scientifique ».

Quel rendement sur le marché du travail ?

Il existe aujourd’hui au Congo une catégorie de diplômés incapables de rédiger une simple lettre de motivation pour trouver un emploi. Pour que la qualité de nos diplômes et de notre systéme éducatif s’améliore, je pense que l’heure est venue de fermer définitivement ces universités de la honte.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.