article comment count is: 0

Le mandat de la Monusco ne fait que glisser

Le énième mandat de la Monusco s’achève  le 30 mars 2017. Si Kabila doit partir après son deuxième et dernier mandat, que dire de la Monusco qui en est aujourd’hui à son 18e mandat !

La Monusco doit savoir que le Congo a besoin de retrouver toute sa souveraineté. Aucun pays au monde n’a été créé pour être administré ou cogéré éternellement avec l’ONU. Nous reconnaissons le travail et les sacrifices consentis par la Mission onusienne en RDC. Nous déplorons en même temps les pertes en vies humaines subies par ses casques bleus dans leur mission de maintien de la paix. Mais nous disons aussi que le Congo n’est pas un protectorat de l’ONU.

Force mandatée ou d’occupation ?

En 1999, la Monuc (Mission des Nations-Unies au Congo, aujourd’hui Monusco) avait  reçu mandat de pacifier la RDC. Ce mandat devait avoir une fin. Hélas, force est de constater qu’aujourd’hui près de 18 ans après, la Monusco est toujours en RDC et se comporte comme sur une terre conquise. Elle refuse de partir. Or, avant de demander à Kabila de partir, la Monusco devrait donner elle-même l’exemple en quittant le Congo.

La Monusco est actuellement la plus importante mission de l’ONU au monde. Elle compte près de 20 000 hommes de troupes bien rémunérés. Son budget annuel est de 1,5 milliards de dollars américains. Mettre fin à la Monusco équivaut à envoyer tout ce monde au chômage. C’est peut-être la raison pour laquelle elle ne veut pas se retirer.

Une armée parallèle au Congo

La Monusco est aussi un État dans l’État. Comme tout gouvernement, elle a une police, une armée, une radio, etc. L’armée de la Monusco dispose de toutes les composantes d’une armée classique : forces terrestres, aériennes, navales ; chars, hélicoptères, drones… Mais c’est une armée qui n’obéit pas au gouvernement congolais. Elle reçoit ses ordres et son salaire de New York. Pourtant, elle ne parvient pas à ramener la paix dans l’est du Congo. D’aucuns se demandent si ces conflits éternels en RDC ne sont pas entretenus quelque part dans l’objectif de pérenniser la présence de l’ONU au Congo.  

Quand est-ce que cette Monusco va partir ? 18 ans au Congo c’est trop ! Plus grave, il n’existe aucun calendrier de son retrait éventuel de la RDC. Son mandat est sans cesse renouvelé à New York, sans que le peuple congolais ne soit consulté. Parfois, on se demande qui gère le Congo. Le gouvernement ou la Monusco ?

Cette question me tient à coeur : entre Kabila et la Monusco, qui va partir le premier ?

Partagez-nous votre opinion