article comment count is: 1

Muzalendo : « Congolais n’accepte jamais de rester opprimé ! »

Le respect de la loi fondamentale est un challenge en RDC, particulièrement en ce moment de crise politique où le président cherche un troisième mandat anticonstitutionnel.L’artiste engagé Muzalendo Sean, a dédié toute une chanson : « Tuheshimu katiba », pour « le respect de la constitution » afin de ramener les politiques congolais à la raison grâce à la musique. Interview. 

Âgé de 21 ans, l’artiste congolais Muzalendo Sean, originaire du Sud-Kivu, à Uvira, chante aussi pour le respect de la constitution. Une chanson tirée de son premier album intitulé : « Usikubali Mukongomani ! », « N’accepte jamais congolais !  »

Conscient du danger dans lequel se trouve le pays actuellement et des risques que la constitution ne soit pas respectée après le 19 décembre 2016, le jeune artiste engagé, essaie de sensibiliser les Congolais et surtout les politiciens sur l’importance du respect de la constitution. Selon lui, les artistes ont aussi un rôle à jouer dans cette crise actuelle en RDC.

Pourquoi, enregistrer une chanson qui parle du respect de la constitution en RDC ? 

Muzalendo : C’est parce que j’ai été témoin et j’ai vu beaucoup par moi-même. Notre démocratie est brisée et nos lois ne sont plus respectées. C’est pourquoi, j’ai décidé de faire cette chanson. Ainsi, je peux atteindre un grand nombre de personnes.

Une chanson peut aussi changer les choses ? 

Muzalendo : Oui, je pense que c’est un moyen pour apporter le changement et la solution. Beaucoup de gens ont déjà parlé sur le respect de notre constitution. Mais à travers cette chanson, je crois que les gens vont recevoir le message et l’écouter. Même si à présent, il n’y a pas grand changement dans notre pays !

Qu’entendez-vous par respect de la constitution ? 

Muzalendo : Personnellement pour ma part, ceux qui veulent le changement au pays veulent aussi la paix. Et c’est à travers le respect de notre constitution qu’on pourra sauvegarder l’intérêt collectif.

Êtes-vous sûr que votre message est bien arrivé à destination ? 

Muzalendo : Oui, l’album est déjà sur le marché. Dieu m’a aidé et il a plein de succès ici à Uvira mais aussi à Kalemie et Lubumbashi. Pourtant, la chanson n’est encore disponible que sur le format audio et je me prépare à tourner un clip vidéo.

Quel est votre message à la jeunesse congolaise pour la protection de la constitution ? 

Muzalendo : Congolais, n’accepte jamais de rester opprimé. C’est toi le patron.  Il faut croire en toi. La constitution, c’est la loi du pays et la voix du peuple, celle elle qui peut nous donner la bonne gouvernance. Nous Congolais, nous devons combattre et lutter afin que « le drapeau » de notre constitution ne soit jamais en berne!

 

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. Nous devons egalement remettre toujours le pays entre les mains de tout puissant parceque celui qui peut changer le coeur endurci de celuici et et de son entourage malhonnète qui veulent amener le pays en rage.Prions tous Dieu ensemble pour le pays amen.

Cookie Policy

Nous utilisons des cookies analytiques / de performance pour améliorer votre expérience utilisateur sur notre site. En savoir plus.

Non