article comment count is: 1

Nord-Kivu : 300 jeunes candidats à l’académie des officiers militaires

Les Forces armées de la RDC recrutent des candidats officiers et sous-officiers depuis deux mois, d’autres peuvent servir comme hommes de troupes. Pour la première catégorie, il faut avoir au moins un diplôme d’État. Samedi 10 juin, 300 jeunes ont passé le test au Nord-Kivu.

Les jeunes candidats intéressés passent des épreuves d’admission à l’École de formation des officiers et sous-officiers (EFO). Le but est de rajeunir l’armée nationale afin de multiplier les Unités de réaction rapide et les Forces de défense principale.

« Avec le système de réforme de l’armée, nous avons besoin de rajeunir nos FARDC », a déclaré à la presse le lieutenant-colonel Faustin Ndakala, un des instructeurs. « Ils doivent être assidus et bien passer le test, car seuls les meilleurs seront retenus », a-t-il insisté. A Goma samedi dernier, des jeunes recrues ont passé les tests mais aussi certains militaires dans l’espoir d’obtenir une promotion.

Patriotisme ou motivés par le chômage ?

Bulonza Zigashane Chance, l’un des candidats, dit espérer être le meilleur. Il explique les raisons qui le poussent à s’engager dans l’armée : « Personnellement ce qui m’a motivé, c’est surtout le fait que l’académie des officiers veut des gens qui ont fait des études. Servir mon pays est un engagement noble. Nous qui avons fait des études, nous sommes appelés à sauver notre cher et beau pays. Nous devons apporter un plus dans l’armée, nous sommes prêts à aller jusqu’au front pour défendre notre pays. »

Si le patriotisme semble  pousser ce jeune, d’autres ont d’autres motivations.  Car même avec un diplôme, trouver du travail n’est pas facile dans le Nord-Kivu. Alors, « être officier, pourquoi pas ? », se disent-ils. Personnellement, quelles que soient les motivations des uns et des autres, je loue l’engagement des jeunes dans nos forces de défense et de sécurité. J’exhorte ceux qui sont dans les groupes armés à en faire autant ! C’est toujours un honneur de servir son pays, sous les drapeaux. Les candidats retenus seront envoyés à Kananga au Kasaï-Central pour la suite de leur formation.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.