article comment count is: 0

Des agences de voyages pour faire connaître le Christ

« Allez et faites de toutes les nations mes disciples. » C’est Jésus-Christ qui l’a dit dans la Bible. Mais pourquoi ne pas, en même temps, créer des agences de voyage ? Ainsi, au lieu de prêcher uniquement cet appel du Christ, les chrétiens pourront voyager véritablement jusqu’aux confins du monde.

L’idée est comique et critiquée par plusieurs personnes à Lubumbashi. Son géniteur, appelé Rock Power, est responsable d’une agence de voyage située dans la commune de Kamalondo, apprend-on. C’est un fichier audio qui circule de téléphone en téléphone, via Bluetooth ou les réseaux sociaux. On y entend Rock Power citer la Bible : « Allez et faites de toutes les nations mes disciples. » (Mathieu, 28:19). Son explication est simple : « Il faut bien créer des agences de voyage pour permettre à tous de parler du Christ à travers le monde. »

Rejeter l’idée de cet homme, quelque comique qu’elle soit, me parait regrettable. D’autant plus qu’au second degré de ce discours, j’y vois une pensée interpellatrice. Au lieu de bombarder les croyants avec des promesses de prospérité, de voyage en Europe ou d’emploi qui ne se réalisent parfois jamais, pourquoi ne pas ouvrir des agences de voyage ? Un vrai voyage vaut mieux qu’une Eglise qui fait rêver.

Pasteurs tindikeurs

Tindikeur: c’est un vocabulaire kinois qui provient du verbe kotindika, qui signifie pousser. Le tindikeur c’est cette personne qui facilite les voyages à l’extérieur du pays. Bien souvent de manière frauduleuse et dans des conditions difficiles, surtout quand il s’agit de l’espace Schengen. En enseignant des rêves, ces pasteurs poussent leurs ouailles à prendre des risques périlleux, comme affronter la Méditerranée. Ils leur promettent des voyages en Europe, de grands emplois rémunérateurs…

Franchement, là ce n’est pas la victoire, c’est à la limite une escroquerie, et ça vaut la prison. D’autant plus que ces pasteurs déviants – pas tous donc – attendent souvent une grosse dime et des offrandes. Et c’est à ce point-là qu’intervient la prédication sur les voyages. Voyager pour ouvrir les croyants au lieu de les enchaîner. Il s’agit, par le voyage, de permettre aux croyants de comprendre que même autour de la tombe de Jésus, les gens ne font pas que prier et attendre des miracles. Ils travaillent et prennent leur responsabilité.

Jésus-Christ, un bon business man ?

Belle interrogation. Evangéliser les nations, comme une communication, c’est partir à la rencontre des autres. Il faut suffisamment d’argent pour voyager, et de savoir-faire pour convaincre. La prédication parodiée, qui suscite de nombreuses discussions à Lubumbashi, semble avoir bien déniché le côté concret et pratique de la vie de Jésus-Christ. Il insiste par exemple sur le fait que Jésus a beaucoup voyagé. Pour lui ressembler, il n’y a pas mieux que les voyages !

 


Vous pouvez relire sur Habari RDC : Et si l’on fermait certaines églises et des bars ?

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.