article comment count is: 1

Payer 20$ pour retirer son diplôme d’Etat

Alors que la population congolaise est dépassée par des problèmes de toutes sortes, le gouvernement se plaît à lui en créer de nouveaux. Aujourd’hui, retirer un diplôme d’Etat en RDC n’est plus gratuit, il faut payer 20$. C’est ce qui ressort de la décision du ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel. À Mbujimayi, les parents rejettent cette décision qu’ils considèrent comme un rançonnement pur et simple de la population.

Le journal d’Examen d’Etat (bac) n’est plus disponible gratuitement sur le site internet du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP). Tout est devenu payant. Pourquoi l’Etat congolais est-il sans pitié pour ces parents d’élèves qui paient déjà très chers les minervaux et les frais universitaires ?

Beaucoup de parents qualifient d’irresponsable la décision de l’État congolais. Un gouvernement qui connaît à quel point sa population est appauvrie, du fait de la mauvaise gestion des dirigeants, devrait réfléchir avant de prendre de telles mesures impopulaires. Exiger 20$ pour simplement délivrer un diplôme que le lauréat a décroché aux prix de multiples privations et sacrifices consentis par les parents, c’est ni plus ni moins que de la prédation. Cela ne s’explique que par le souci de s’enrichir coûte que coûte sur le dos d’une population qui ne cherche plus qu’à survivre.

Les réactions des parents 

Pour Thérèse Kapo, fonctionnaire d’Etat : « C’est inacceptable que nous, les parents, nous puissions payer 20$ pour le retrait d’un diplôme d’Etat. C’est du vol institutionnalisé ça. » « C’est une honte pour le gouvernement Tshibala de chercher l’argent d’une manière forcée. En plus, c’est un gouvernement qui va d’erreurs en erreurs. Il a pris des mesures similaires dans l’affaire des passeports semi-biométriques et des permis de conduire. Pourquoi ne pas démissionner ? », se demande Francine Mujinga, une commerçante.

Cette mesure vient encore sanctionner les plus pauvres. Jules Tshimanga est lauréat du bac. Il trouve cette décision injuste. « J’ai pris en charge moi-même mes frais d’études. Au moment de me remettre mon diplôme, on me demande 20$ en disant que c’est une décision des autorités ! C’est trop bas comme manière de s’enrichir. Le ministre de l’EPSP ferait mieux d’annuler rapidement cette décision. »

Jean-Paul Kasonga, sans emploi, est en colère : « Le gouvernement Tshibala doit retirer cette décision qui enfonce davantage les parents dans la pauvreté. D’abord, nos enfants ne trouvent pas d’emploi quand ils terminent leurs études. Le Premier ministre Bruno devrait d’abord se soucier de créer des emplois aux jeunes et de payer les enseignants. »

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. Vraiment c’est incroyable!! après avoir souffert de moi même en payant les frais scolaire et 5 ans de chamage jusqu’à maintenant,quand je vais à l’inspection pour retiré ce qui est comme mon diplôme d’état on me demande 20$!!! je travail dans quel bureau ou entreprise et l’on me paye combien pour donné 20$ à l’inspection???? le gouvernement tshibala doit retirer cette mauvaise décision et nous crée des emplois dans toutes les provinces.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.