article comment count is: 3

Ces préjugés qui mettent à mal les relations entre Congolais et Burundais

Je suis Burundaise et je dénonce les préjugés dont nos frères et sœurs du Congo sont victimes dans notre pays. Des clichés non fondés qui conduisent à la diabolisation et au rejet de l’autre. Certains jeunes Congolais qui viennent étudier dans les universités du Burundi en sont victimes.

Tout part de simples images, de constats, de perceptions erronées, d’affirmations gratuites… Et cela finit par mettre en place des idées admises sans preuve. Arrogants, coureurs de jupons, escrocs, fêtards, des filles qui parlent à haute voix, etc. Ce sont entre autres les préjugés qu’ont certains Burundais à l’égard des Congolais.

Quand je faisais cette recherche sur les préjugés, j’ai recueilli divers avis et témoignages. Je vous partage ici celui d’une jeune étudiante burundaise que je trouve intéressant et qui prouve que tous les Congolais ne sont pas ce qu’on pense d’eux au Burundi.

Difficile intégration

« Avant, […] je m’éloignais de ces  »escrocs » congolais. J’étais convaincue que tous les Congolais sont les mêmes avec un tas de défauts communs à eux. Mais en 2016, je devais voyager à Kinshasa et j’ai eu recours à mon condisciple [Congolais] pour avoir quelques infos. Il ne m’a pas seulement donné des infos mais il m’a mise en contact avec ses sœurs de Kinshasa. Ces jeunes filles m’ont accueillie chaleureusement, m’ont fait découvrir leur ville et m’ont aidée dans mes affaires. Et hop, une amitié indéniable s’est créée. Et devine quoi, ils sont super les Congolais, ces préjugés ne sont que de faux clichés qu’on leur colle », raconte cette jeune fille burundaise.

Si certains Congolais ont du mal à gérer les  préjugés dont ils sont victimes au Burundi, les autres bravent la peur et font le premier pas. Docile, un jeune Congolais d’une vingtaine d’années est arrivé à Bujumbura en 2013 avec une bourse d’étude de l’Université du Burundi. Ce jeune homme a la morphologie très semblable à celle des Burundais. Il n’aurait pas eu de problème n’eut été son accent qui révélait sa nationalité congolaise et du coup son supposé « comportement insupportable ».

Docile a eu du mal à s’intégrer dans cette communauté estudiantine. Il est timide. Après des rencontres qui ne lui ont pas réussi, il parvient tout de même à gagner la confiance d’Arsène, un jeune du quartier de Jabe et c’est lui qui lui révèlera tout ce qu’on pense de lui en tant que Congolais.

Ma vie n’était qu’un cauchemar…

« Quand je saluais un camarade de classe, la conversation se terminait  par une brève présentation et plus rien encore », se remémore Destin, un autre jeune Congolais qui vient de terminer ses études de baccalauréat dans une des universités privées de Bujumbura. A son arrivée dans la capitale burundaise, Destin s’est retrouvé malgré lui dans un petit cercle d’étudiants congolais. « Je voulais avoir des amis burundais pour qu’ils me fassent découvrir la culture burundaise et m’aident à pouvoir surmonter mes difficultés de communication, mais ils étaient très réticents », déplore Destin.

Il se souvient des piques qui lui étaient envoyées par ses condisciples burundais quand il leur proposait de sortir ensemble. Ses propositions de prise de contact étaient considérées comme des bêtises… Cependant, il faut préciser que ce ne sont pas tous les Burundais qui nourrissent de mauvaises pensées contre les Congolais. Beaucoup vivent ensemble et paisiblement.

Africains, nous sommes un même peuple. Bannissons les préjugés et stéréotypes qui nous divisent et n’avancent en rien notre continent.

 


Vous pouvez relire sur Habari RDC : Préjugés et stéréotypes, des maux qui rongent la société congolaise

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (3)

  1. Bonjour Habari RDC, votre article me mouille les yeux, j’ai vraiment envie de pleurer mais j’essaie juste de me retenir à fond. J’ai vécu cette situation il y a quelques mois passés ici à Bujumbura, j’ai même écrit un petit poème sur le sujet, je peux vous le faire lire si vous voulez.
    Je suis Congolais, je suis ici pour les études.

    Nous devons apprendre à vivre ensemble, sinon nous allons mourir comme des imbéciles… Disait quelqu’un

  2. Bonjour Habari RDC, je suis étudiant congolais au Burundi. Cet article est vraiment l’histoire que j’ai aussi vécu à mon arrivée, j’ai même fait un poème à ce sujet, si vous voulez je peux vous le faire lire. Avant de lire ces témoignages je croyais peut être que j’étais le seul à subir une telle considération devant ces gens que moi personnellement j’appelle « frères ». Avec ces comportements nous risquons par la suite à nous entre tuer, hors avec ça l’Afrique continuera toujours à mourir pendant nous qui avons l’obligation de la sauver sommes là entrain de nous haïr sans raison.

    Quelqu’un disait: « nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons tous mourir comme des imbéciles. »

    Nous devons participer pacifiquement à la construire de notre chère Afrique.

    1. j sui desol pour ca mais les congolais ce sont des gens bien moi personnelemnt je les trouve drole qui a parle de nos defau nous burundais??

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.