article comment count is: 0

RDC : quand la sape s’invite à l’université

L’université n’est plus seulement un lieu où l’on va pour apprendre. Elle est devenue un lieu de tous les shows. Aujourd’hui nos campus comptent de plus en plus d’étudiants sapeurs. Qu’on le veuille ou pas, la sape gagne du terrain dans nos universités.

J’ai vu à Mbujimayi dans différentes universités et instituts supérieurs, des étudiants s’identifier à des musiciens et sapeurs du pays comme Papa Wemba, King Kester Emeneya, JB Mpiana, Fally ou Werrason. Ils imitent non seulement l’habillement mais aussi la coiffure et la barbe. Quand ils débarquent sur le campus, tout le monde en parle. Ça applaudit, ça crie leurs louanges partout, et il faut voir la démarche pour entrer dans l’amphithéâtre ! Vous avez même l’impression que c’est un musicien qui monte sur scène et non un étudiant.

Conquérir le campus par la sape

Les styles diffèrent selon les moyens, mais tout est fait pour attirer l’attention. On exhibe des griffes telles que Nike, Gucci, H&M, etc. Ce qui fait rire c’est l’extravagance.

Un matin, un gars de la faculté de droit atterrit comme un hélicoptère sur le campus : lunettes gigantesques, sombrero, Masatomo, etc. Il se déplace en s’appuyant sur une canne. Sa deuxième main est en poche. Quelle démarche ! Beaucoup de filles sont parmi ses fans. Ce qui fait le plus rire c’est sa chaussure. Elle est polygonale, avec un talon extraordinaire. Son téléphone a presque la taille d’une tablette. Les enseignants qui regardent la scène sont morts de rire.

Pendant ce temps, de l’autre côté du campus, il y avait un garçon de la faculté de l’économie. Sa sape à lui rappelle Michael Jackson. Costume noir très serré, gants et brassards blancs, lunettes de soleil pantalon très court pour exiber ses chaussettes blanches… Il aime des chansons en anglais. Il fait croire qu’il est friqué. Son parfum sent sur un rayon de 10 mètres. Peut-être que j’exagère.

Les filles sapeurs aussi

Les étudiantes ne demeurent pas en reste. Elles sont championnes en concordance des couleurs. Certaines exagèrent un peu. Quand elles portent des habits de couleur verte, c’est vert partout. Même le parasoleil. Si c’est rouge, c’est rouge partout. Même l’ordinateur est habillé en rouge. Une fille habillée en blanc a même osé exhiber son sous-vêtement pour montrer qu’il est aussi blanc.

Ce genre de choses sur le campus, ça déstresse un peu et donne de la bonne humeur, surtout pendant la pause. Ainsi, ceux qui pensent que la sape devait épargner l’université, doivent déchanter.

 

Partagez-nous votre opinion