article comment count is: 0

Révision du fichier électoral : la Ceni n’a pas raison

Les raisons avancées par la Ceni pour justifier la non tenue de la présidentielle en novembre 2016 ne tiennent pas debout. Elle veut faire diversion.

De purs prétextes

Pour la Ceni, l’enrôlement de nouveaux majeurs prendrait quatorze à seize mois. Moi je dis que c’est parce qu’il n’y a pas de volonté politique. On peut le faire et très bien en seulement quatre mois.

Je prends juste trois exemples : en RDC chaque année, le gouvernement réussit à vacciner avec succès des millions d’enfants contre la polio juste dans un délai d’une semaine! Pour cela la RDC utilise la stratégie du porte à porte.

La société de télécommunication Orange a réussi à effectuer l’identification de ses millions d’abonnés congolais en moins de trois mois!

Non loin de nous, le Congo Brazzaville a révisé son fichier électoral en un seul mois, soit du 15 janvier au 15 février 2016. Il en est de même pour l’Angola.

Pour quelle raison chez-nous la révision du fichier électoral doit durer seize mois et empêcher la tenue des élections dans le délai constitutionnel ?

Quatre à cinq mois selon l’OIF

Après leur audit du fichier électoral de 2011, les experts de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont prouvé que l’enrôlement de nouveaux majeurs ne devrait pas prendre plus de cinq mois.

Ainsi, la Ceni doit cesser ses manœuvres dilatoires.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.