article comment count is: 0

Un député se rend en Suisse pour voir un ophtalmologue

Quel beau métier que celui de parlementaire ! Alors qu’en RDC la majorité des citoyens vit sous le seuil de pauvreté, nos responsables politiques, à l’instar du député Luhonge, vont en Europe consulter des spécialistes pour un œil qui chatouille ou pour une dent qui fait mal parce qu’elle a écrasé trop de viande. Monsieur Luhongo a donc parcouru neuf mille kilomètres, de Kinshasa à Bruxelles, simplement pour voir un ophtalmologue, alors qu’ici, il faut parfois parcourir 100 kilomètres à vélo pour acheminer des malades nécessitant une intervention chirurgicale !

Des milliers de Congolais meurent chaque année du paludisme

N’est-ce pas se moquer du peuple alors que des milliers de Congolais meurent chaque année du paludisme ou de la fièvre typhoïde par manque de soins ? D’après un rapport de l’OCHA ( Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU) 25.000 cas de paludisme ont été recensés à Bukama mais la pénurie d’antipaludéens ne permet pas de soigner ces malades.

La fuite des médecins

De bons ophtalmologues, nous en avons encore au pays ! Tant que nos élus et nos dirigeants continueront de se faire soigner à l’étranger, comment les citoyens ordinaires pourront-ils avoir confiance et être fiers de l’hôpital du cinquantenaire à Kinshasa ?

Vers les années 1960, les Sud-africains venaient se faire soigner à Lubumbashi, capitale du Haut-Katanga, qu’on appelait alors Elisabethville. Aujourd’hui, c’est l’inverse. Ironie du sort, ils vont consulter à l’étranger des médecins congolais qui ont fui les mauvaises conditions de travail dans leur patrie. Mais cela ne dérange pas nos ministres !

La RDC exportait naguère ses ressources minières, aujourd’hui, ce sont les cerveaux congolais qui se font piller. Et les officiels continuent de se rendre à l’étranger pour de simples maux et aux frais de l’Etat.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.