article comment count is: 2

Webocratie : la chasse aux rumeurs et intox

44 morts en une journée, c’est le bilan publié par Human Right Watch sur les affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre. En cette période sensible, animés de mauvaise foi, les ennemis de la paix au Congo ne se contentent pas seulement de piller, voler et tuer, mais ils se font aussi spécialistes en rumeurs et spéculations en tous genres en ligne. Photos montages, messages d’appel à la haine, fausses informations. Le business du « e-mensonge » réalise son jackpot en situation de crise à Kinshasa. 

Connexion internet Coupée

Dans un groupe de conversation Whatsapp, un membre écrit : « le gouvernement vient de couper la connexion internet sur toute l’étendue du pays ». Tout le monde, figurant dans ledit groupe est étonné et énervé. « Ce n’est pas possible, ils ne peuvent pas nous faire ça une fois de plus », dit l’un. « Je savais que cela allait finir par se réaliser, j’ai suivi le ministre des Médias entrain de l’annoncer à la radio », dit un autre, qui finit son message avec des émoticônes ouvrant grandement leurs yeux en signe d’étonnement. 

etonnement« MDR, l’intox » est mon message, l’unique qui n’y croit guère dans ce groupe. Après un long moment de discussion dans ledit groupe (je vous épargne les détails), une question me vient alors à l’esprit et je la pose aux autres : « Si le gouvernement a coupé la connexion internet, comment se fait-il que vous soyez toujours en ligne ? » Dix minutes passent, vingt, trente, finalement, personne ne me répond et on finit par changer de sujet. Je conclus qu’ils ont compris la leçon. Enfin, si toi non plus (lecteur de cet article), tu ne me crois pas, alors dis-moi comment tu fais pour me lire, si la connexion est coupée !

Une femme fait face à la police

Sur Facebook et Twitter, c’est la photo d’une femme à genoux, mains levées vers le ciel, face à face avec les policiers anti-émeutes, qui fait la une des publications. « Voilà une Congolaise brave », dit un #facebookeur kinois. « Ah bon, est-ce une  congolaise ? », je m’étonne.

coralieVérifiant avec la recherche inversée de Google Images, je découvre  que cette photo est en ligne depuis le 4 septembre et qu’elle vient du Gabon. Voilà qu’elle fait succès au Congo, louant la bravoure d’une congolaise imaginaire

opgabonLa dernière intox sur cette liste, qui du reste n’est pas exhaustive, est un message aux apparences « officielles » annonçant une mesure de couvre-feu : « Pas de sortie à partir de 18h00, fermez vos portes, éteignez vos téléphones. Les soldats ont l’ordre de vous les arracher ». De Twitter à Facebook, en passant par le jugé « sécurisé » réseau social (même s’il ne l’est pas), Whatsapp, ce message a fait le tour du net.

Me débarrassant un peu de mon téléphone, pour faire un tour à « l’église au milieu du village », la RTNC (Radio Télévision Nationale Congolaise), là où passent tous les messages censés être officiels, je ne découvre rien de tel. Seule l’annonce d’un message « très important » de la présidence de la république, des condoléances, ainsi qu’un communiqué de la police parlant de 114 personnes arrêtées et demandant à la population de vaquer librement à ses occupations.

Internet est semblable à un supermarché, on y trouve les articles de toute nature, cependant c’est à chacun de faire le bon choix pour sa « e-alimentation » de peur d’intoxiquer sa connaissance et irriter sa e-réputation. Pour ce faire, il suffit simplement d’une bonne hygiène alimentaire : critiquer une information avant de valider ou pas, avant de partager ou pas. Celui qui vérifie, se trompe rarement. A bon entendeur, salut !

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. on en a vu de toutes les couleurs sur internet, pour mon compte j’ai même vu une video pris d’une manifestation en amerique dans laquelle les manifestant affrontent la police, il faut vraiment faire attention avec cet outil à double face qu’est l’internet.

  2. Ah bon! Envoie-moi le lien de la vidéo. Que les gens manifestent, c’est une chose et un droit. Mais de là faire des fausses propagandes montées de toutes pièces… c’est pas du tout intéressant. Il faut vraiment trier quoi manger sur Internet.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.