article comment count is: 0

Construction de stades : les jeunes derrière Werrason !

La reconstruction du Congo est une affaire de tous les Congolais et non seulement du gouvernement. L’artiste musicien Noël Ngiama Makanda donne un bel exemple. Il a lancé un projet dénommé : « Construisons nos stades ». Le patron du groupe Wenge Musica Maison Mère a signé un partenariat avec le gouvernement de la RDC pour la construction et la réhabilitation des stades à travers le pays. Une première dans le monde musical en République Démocratique du Congo.

C’est donc un projet très ambitieux qu’a décidé d’entreprendre Werrason : construire et réhabiliter des stades à travers le pays. Le chanteur tient à offrir à la jeunesse congolaise des infrastructures sportives viables et modernes. Comment va-t-il y parvenir ? D’où lui viendront les moyens ? Werrason répond : « Nous avons besoin que nos joueurs évoluent et travaillent bien. Mais comme nous n’avons pas assez de stades, il n’y a pas moyen que ces joueurs puissent bien jouer. Je vais alors apporter ma contribution. Je vais jouer des concerts partout et je mettrais l’argent récolté à la disposition du ministre des Sports et Loisirs pour la construction de différents stades modernes. »

Un musicien qui se soucie de la Jeunesse

Surnommé Phénomène, Werrason est très connu pour ses belles mélodies mais aussi pour ses beaux spectacles musicaux. Sa renommée a traversé les frontières de la RDC. Alors que de nombreux politiciens ne travaillent que pour leur ventre, cette supère star de la musique congolaise a choisi d’investir dans le football en faveur de la jeunesse. Nous ne pouvons que l’en féliciter. Cependant, certains de ses fans se posent des questions: « Quelles sont ses motivations ? Y a-t-il des ambitions politiques derrière ? Qui serait derrière ce projet ? »

Ambitions politiques ou pas, Werrason est en train de prouver qu’il aime son pays. L’initiative de construire des infrastructures pour la jeunesse est à saluer quelles que soient ses motivations. D’ailleurs, rien ne lui interdit de faire de la politique. Le chanteur haïtien Michel Martelly a été président d’Haïti. Se trouvant dans l’incapacité d’organiser les élections à la fin de son mandat, il a simplement démissionné de son poste de président de la République pour éviter une crise politique grave à son pays. Et oui ! Au moins en Haïti, un chanteur président sait démissionner à la fin de son mandat. Alors au Congo ?

S’agissant de Werrason, déjà au lancement officiel de son projet de construction des stades, le chanteur a livré deux grands concerts, l’un à Bandundu-ville et l’autre à Kikwit dans sa province natale. À l’issue de ces deux spectacles, Noël Ngiama Makanda alias Werrason a remis au ministre des Sports Papy Niango une enveloppe de plus de 60 000 dollars issue des recettes de ses concerts.

Werrason, un modèle à suivre

Malgré tout ce qu’on peut lui prêter comme intentions, ce chanteur va certainement laisser des traces indélébiles en RDC. Déjà, il porte le titre d’ambassadeur de la paix. Pourquoi les autres stars de la musique congolaise ne lui emboîteraient-elles pas le pas avec des projets dans d’autres secteurs ? Cela allégerait certaines souffrances des Congolais habitués à tout attendre de l’État. Je lance la balle dans le camp de JB Mpiana, Koffi Olomide, Ferré Gola, Fally Ipupa Fabregas, Bill Clington Kalonji et les autres.

Vas-y Werrason, les jeunes te soutiennent.

 


Vous pouvez lire aussi :

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.