article comment count is: 3

Stade Kashala Bonzola, les travaux touchent à leur fin

Beaucoup de choses ont été dites sur la construction de ce stade Kashala Bonzola, le plus grand stade de Mbujimayi. Des critiques, souvent malveillantes, contre le gouverneur Ngoyi Kasanji ont fusé de partout lorsque les travaux ont été suspendus ou évoluaient à pas de tortue. Aujourd’hui, les travaux arrivent à leur fin. La pelouse synthétique tant attendue a été posée sur l’aire de jeu.

Commencés en juin 2014 à l’initiative du gouverneur Ngoyi Kasanji, les travaux de construction du plus grand stade de Mbujimayi, dénommé « Kashala Bonzola », sont enfin en phase terminale. Il aura fallu trois ans et environ cinq mois pour voir la pelouse synthétique être posée le dimanche 12 novembre, à la grande satisfaction du public sportif de Mbujimayi. Une bonne nouvelle pour les clubs de football du Kasaï-Oriental qui désormais peuvent jouer à domicile sur gazon synthétique. Un motif de fierté surtout pour Ngoyi Kasanji, initiateur de ce projet, qui a tout enduré, jusqu’aux insultes de ses détracteurs. Le gouverneur du Kasaï-Oriental a ainsi concrétisé ce qu’il avait promis à sa population. « C’est le dernier virage vers l’ouverture de ce stade au public. Les matchs vont commencer à se jouer à Kashala Bonzola dans les tous prochains jours », a déclaré Ngoyi Kasanji.

Le coût des travaux

Au départ, le coût global du projet était estimé à trois millions de dollars américains. Mais, ce montant s’est révélé insignifiant au vu de la taille de l’ouvrage et des exigences des normes internationales de construction de ce stade. Au final, le stade Kashala Bonzola aura coûté pas moins de 8 millions de dollars au gouvernement provincial du Kasaï-Oriental. A ce montant, il faut compter les contributions volontaires de la population et des tiers. Le chef de l’État Joseph Kabila y a contribué à hauteur d’un million de dollars, pour ne citer que ce cas. Mais le gros des fonds a été déboursé par le gouvernement provincial du Kasaï-Oriental, sous l’impulsion du gouverneur Ngoyi Kasanji.

Le stade Kashala Bonzola est le premier du genre dans toute la région du Grand-Kasaï. Sa capacité d’accueil est d’au moins 22 000 places assises, toutes les tribunes seront totalement couvertes. À cela s’ajoute une dizaine de boxes VIP dans la tribune officielle. Chaque box avec latrines, salles de bain et salle de massage. Le stade compte également quatre vestiaires, ce qui lui donne la possibilité de loger quatre équipes au même moment. De quoi rendre fier le gouverneur Ngoyi Kasanji dont les efforts et la détermination ont permis la réalisation de ce projet. Une façon pour lui d’imprimer son nom en lettres d’or dans les annales du football kasaïen.

Les témoignages des amoureux du football

Les Kasaïens sont unanimes pour saluer en grande majorité la fin des travaux et l’importance de ce nouveau stade Kashala Bonzola. « Souvent les politiciens promettent mais ne réalisent pas. Ngoyi Kasanji a promis, cela a pris trois ans. Et aujourd’hui nous avons ce stade. Nous ne pouvons que saluer cet investissement », témoigne un supporter de l’équipe de Nsanga Balende. Victor, un fan de l’AS Bantous, un autre club de Mbujimayi, tient à relever la participation de la population à la construction de ce stade : « C’est un stade de tout le monde. Toute la population y a contribué. Nos équipes n’ont connu la pelouse synthétique que dans d’autres provinces ou à l’étranger. Aujourd’hui ce stade fait la fierté de tous les fils et filles de notre province. »

Justin quant à lui se soucie de l’avenir de cette infrastructure : « Construire ce stade est une chose, mais l’entretenir pour qu’il dure le plus longtemps possible en est une autre. C’est un bijou que Ngoyi Kasanji nous offre, nous l’en remercions. »

 


Vous pouvez lire aussi : 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (3)

  1. Je.pense que votre article devait au moins comprendre un.aspect plus.critique.sans.penchant sur la réalisation de.l’ouvrage…

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.