article comment count is: 0

La nécropole des millions de dollars disparus

Des millions d’argent disparus, dans la contrebande minière, la fraude douanière, le trafic illicite des espèces de bois ou dans la haute administration du Congo… Ça étonne qui ? Ils sont comparables à des millions d’illustres disparus.

Rendez-nous nos millions s’il vous plaît. On ne lâchera pas l’affaire ! Rendez-nous nos disparus. Hélas, qui les cherche ? Et qui calme même les victimes, entre deuil et espoir d’un retour ?

Des millions et des milliards perdus

À cause de la corruption, le Congo perdrait chaque année 15 milliards de dollars, voire 4 fois plus. 15 milliards, c’est notez-le bien, environ 4 fois plus que le budget national. Des millions d’argent perdus sont comme un match de football perdu. On s’en indigne. Mais seulement le temps de se rappeler que ce n’était qu’un jeu ! Que personne n’est mort, que la vie continue après tout. Mais ces millions perdus au Congo sont morts.

Les millions perdus reposent dans un géant cimetière d’argent

Qui oserait aller réveiller la mort ? Qui oserait descendre dans les entrailles d’affreux cimetières où reposent de nos millions de nos pauvres ? Qui a même l’argent pour aller chercher l’argent perdu à Panama, au Cap-Vert ? Qui voudrait même mourir pour aller chercher les millions perdus non pas au paradis, mais dans les paradis… ? fiscaux, bien entendu !

Autant les morts sont sacrés, autant certaines espèces qui reposent sur la terre des paradis … fiscaux, sont sacrées ! Autant aussi on ne peut les profaner. D’ailleurs, on ne peut publiquement en parler dans les Assemblées.

Nos morts sont sacrés, nos millions aussi !

Félix Tshisekedi et tous ceux qui pensent pouvoir s’attaquer aux paisibles habitants des nécropoles millionnaires devraient aller d’abord à l’école des usages des cimetières des millions des dollars. Ils devraient apprendre les traditions présidentielles mondiales. Quand on se dit président normal, on agit en président ordinaire.

Surtout, il devrait éviter des réveiller des esprits. « Esprits de mort », conjugués avec esprit des flics et des kalaches, esprit de vengeance ! Puis, naturellement, esprit des millions disparus. 2, 5, 10, 15 millions de dollars disparus, et Kinshasa se pose des questions. Une seule question : où sont les 15 millions ?

Les morts, les disparus sont là, sans être vus

Du coup, on se rappelle que les morts ne sont pas morts. Ces morts là, comme l’a si bien vu le très cher Amadou Ampate Ba : ils ne sont pas morts. Ils sont dans des cimetières qui reposent en paix. Les disparus sont dans les politiciens qui se taisent, dans l’enquêteur qui râle, devant le téméraire qui fouine dans les ossements des sacrées nécropoles. Alors, ne cherchez pas des disparus parmi les morts. Ils sont parmi les vivants. Autrement dit : les millions disparus ne sont pas loin. Ils sont dans les poches de certains admirateurs de la lutte contre la corruption, ils sont du côté des gentils de la « Fatshicc » et de la « Fatshivit » où les mariages des socio-démocrates qui se découvrent des siamois aux parents différents.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (0)