article comment count is: 1

« Vous avez utilisé 75% de votre forfait » : le SMS d’Airtel qui blesse

Les ultimatums, ça fout toujours les jetons, c’est vrai. Mais certains font très mal. C’est le cas de la notification : « Vous avez utilisé 75% de votre forfait internet », que Airtel nous envoie. Le problème ici c’est que cela arrive seulement quelques minutes après avoir acheté un forfait. En tant que jeune sans emploi et avec de maigres moyens, ce SMS qui te prévient que dans quelques instants tu ne seras plus en ligne, est une vraie torture.

Après réception de la notification de « 75% épuisés », vient directement celle de 95. Et puis, bam, on n’a plus Internet. En tout cas, je ne comprends plus cette consommation rapide de forfaits Internet. Mais je me souviens que nous avons commencé à remarquer cela depuis que Airtel est passé en mode 4G. Serait-ce la cause ?

Sentiment d’être pris au piège

Le mouvement citoyen Lucha est en guerre contre les maisons de télécommunication depuis quelques mois déjà. Ces militants ont raison, car c’est vraiment excessif le coût d’Internet. Or, nous les jeunes, on ne peut pas se passer d’Internet. C’est un outil qui fait partie de notre quotidien, pour surfer, regarder des vidéos, causer avec les potes, parler à la famille, aux copies… Mais la surfacturation nous met mal à l’aise.

Le pire c’est que moi, la majeure partie de mes correspondants est sur Airtel. Ce réseau a fêté ses 100 millions d’abonnés en Afrique récemment. Cela fait que je ne peux pas le quitter malgré le coût qui me paraît élevé.

Nous sommes nombreux à être sur Airtel parce que c’est le réseau qui offrait les forfaits les plus abordables par rapport à la concurrence. Rien qu’avec 100 francs congolais, on pouvait acheter 11 mégabytes d’Internet.

Hélas, le piège s’est refermé après les abonnements massifs, la durée de vie de ces 11 mégas a dû être divisée par 10, car j’ai l’impressions qu’ils durent 10 fois moins longtemps qu’avant la 4G. On ne sait plus quitter Airtel car tout notre réseau de correspondants y est.

Les seuls chanceux qui ne reçoivent pas ces notifications qui font mal sont ceux qui prennent des abonnements mensuels. Mais comment ferait un jeune qui fait encore ses études ? Comment ferait un artiste qui ne vit pas encore de son art ?

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)