article comment count is: 4

Alexis Thambwe Mwamba, un pirate de l’air ?

Souvent les prisons congolaises sont remplies d’innocents, les vrais criminels sont libres et en cravates. Thambwe Mwamba est libre de ses mouvements, alors qu’il reconnait avoir revendiqué la destruction d’un avion en 1998. Plusieurs personnes avaient péri dans le crash. En récompense, l’homme est aujourd’hui ministre de la Justice.

Alexis Thambwe Mwamba, actuel ministre congolais de la Justice, fait l’objet d’une plainte en Belgique pour crime contre l’humanité. Si la justice de la RDC, couvre les criminels, ce n’est pas le cas pour la justice belge.

Heureux d’avoir abattu un avion civil

Thambwe Mwamba est poursuivi pour avoir revendiqué la destruction en
plein vol d’un Boeing 727
de la compagnie Congo Airlines, qui avait à son bord 50 personnes dont 43 civils, essentiellement des femmes et des enfants, et 7 membres d’équipage. Le drame avait eu lieu en octobre 1998 aux abords de la ville de Kindu, dans un contexte de guerre contre le régime de Mzee Laurent Désiré Kabila.

« Nous avons abattu aujourd’hui, à Kindu, un avion de la compagnie CAL qui venait de Kinshasa. Il y avait à bord une quarantaine de militaires et un armement militaire extrêmement important. Nous avons abattu un avion civil, c’est vrai, mais parce que nous avions des informations précises que les renforts venant de Kinshasa arrivaient à Kindu par un avion civil », avait déclaré Alexis Thambwe Mwamba.

La justice congolaise ferme les yeux

En RDC, la justice n’a jamais eu à évoquer cette affaire. Les familles de victimes avaient tout essayé pour pousser la justice congolaise à interpeler Thambwe Mwamba, mais sans succès. Aucune instance n’avait voulu recevoir les plaignants pour traiter ce dossier. La responsabilité de Thambwe Mwamba est engagée, car à l’époque il avait revendiqué l’attaque de l’avion au nom du mouvement rebelle Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD), alors que ce mouvement avait un porte-parole qui n’était autre que Lambert Mende.

Thambwe Mwamba, démission !

Comme il s’agit d’une affaire de crime contre l’humanité, le président
Joseph Kabila ferait mieux d’ordonner au ministre Thambwe Mwamba de démissionner pour ne pas donner l’impression que l’État congolais couvre des criminels.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (4)

  1. Un criminel comme Alexis Thambwe ne peut jamais être ministre de la justice… je me demande comment les autorités congolaises comprennent la signification le mot « justice » dans sa globalité , vous mettez un criminel à la justice 🤦🏿‍♂️ Nous réclamons sa démission immédiate

  2. Nous remarquons que les acteurs politiques congolais les mieux classés à nos jours sont ceux qui ont été depuis un certain nombre d’années écoulées et qui sont coupables à certains grands actes les fonctions administratives publiques congolaises ne se succèdent pas il y’a une routine à la personne administrative notamment le cas de Thambwe mwamba et le premier ministre actuel voilà pourquoi on se retrouve avec des criminels et des vieux papa à la tete du pays qui ne savent plus de quoi il faut faire