Tous les articles par Sylvie Mazambi

Kivu : des femmes politiques se mettent aux réseaux sociaux pour affirmer leur image

Près de 50 femmes politiques du Nord et du Sud-Kivu ont récemment bénéficié d’une formation de six mois sur l’utilisation d’Internet et des réseaux sociaux. L’une d’elles, Brigitte Nkaku, exprime sa satisfaction : « Tout ce temps, j’étais convaincue que les réseaux sociaux n’étaient que des outils de distraction pour adolescents. Mais j’ai compris maintenant qu’ils ont un potentiel énorme à même de booster notre lutte en politique. »

Continuer la lecture »

« Disons non aux violences conjugales »

Dans certaines cultures congolaises, lorsqu’un mari bat sa femme, beaucoup considèrent cela comme une chose normale. Cependant jusque-là, aucune législation spécifique  ne réprimande exactement les violences conjugales comme le souhaiteraient les activistes des droits de la femme. La peur du divorce est un des facteurs qui découragent la femme à dénoncer un mari violent.

Continuer la lecture »

#16jours : des mineures sexuellement exploitées au Nord-Kivu

Selon le rapport de l’ONG locale Actions d’initiative et de développement pour la protection de la femme et de l’enfant (AIDPROFEN), les filles de 12 à 17 ans en territoire de Masisi au Nord-Kivu sont exposées à l’exploitation sexuelle. La même étude renseigne que deux prostituées sur trois dans ce territoire viennent des familles soit pauvres, soit de déplacés internes. Ces conditions sociales favorisent de façon directe ou indirecte les abus dont sont victimes les filles de cette tranche d’âge.

Continuer la lecture »

J’avais tort d’avoir des préjugés sur les albinos

Pendant un colloque pour la paix à Kolwezi dans la province de Lualaba, réunissant différents jeunes issus de presque toutes les 26 provinces de la RDC, j’ai eu à partager le même lit qu’une une fille albinos. Ce que j’avais pris au début comme un manque de chance s’est avéré une des plus grandes leçons de vie que j’eue pendant ce séjour, une révélation presque : les albinos sont des personnes comme nous. Toute ma vie auparavant je m’étais trompée sur eux !

Continuer la lecture »

Balala rondo, un groupe d’autodéfense pour sécuriser Uvira ?

Des jeunes de 15 à 25 ans se sont constitués en un groupe d’autodéfense pour « lutter contre l’insécurité » dans la cité d’Uvira au Sud-Kivu. Ce groupe s’appelle « Balala rondo », « veilleurs de nuit », en langue locale. Mais leurs méthodes de recrutement et l’usage d’armes font craindre des dérapages.

Continuer la lecture »
montrer plus d'articles D