article comment count is: 1

La bancarisation des salaires consolide les foyers des policiers

Très suspectée lors de sa mise en place en RDC par les médias, la bancarisation des salaires des fonctionnaires publics réjouit pourtant un certain nombre de personnes. Ses bienfaits iraient jusqu’à unir davantage les foyers des soldats, réputés dépensiers.

Depuis plusieurs mois, l’argent arrive directement à la maison, et il y a moins de problèmes qu’avant. Des épouses ont décidé de saisir cette opportunité pour gérer l’argent de leurs maris. Plus de dilapidation. Dorcas Mawuwa (nom modifié) est l’une de ces femmes du camp EST, à l’est de Lubumbashi, qui admirent l’initiative du premier ministre congolais, Augustin Matata.

Eric Cibamba : Pourquoi cette initiative est-elle positive selon vous ?

Dorcas Mawuwa : Le jour de la paie est respecté, on ne nous vole plus notre solde. Nous la retirons telle que payée par le gouvernement. Avant, nous perdions beaucoup d’argent, retenu à plusieurs endroits et en plus, en retard. Aujourd’hui, le jour de la paie reste presque connu de tous.

Qui retire l’argent à la banque, vous ou votre mari ?

C’est moi qui retire. Un chèque suffit pour retirer, même si pour cela, nous devons nous bousculer entre femmes de policiers à la banque pour être servies. C’est pourquoi nous y allons tôt le matin, vers 5 heures.

Peut-on dire qu’il n’y a plus de dispute autour de la solde ?

C’est un compromis pour éviter des disputes. Avant, nous étions battues pour oser exiger le salaire de nos maris qui autrefois, venait 50 à 70 après jours après la paie. Aussi, certains policiers étaient habitués à beaucoup boire et s’amuser avec des prostituées, jusqu’à ce qu’il ne leur reste rien du tout. C’est alors qu’ils revenaient à la maison. Nous gérons désormais ct argent.

Qu’est-ce qui a changé dans vos ménages depuis que vous gérez cet argent ?

C’est moi la gestionnaire. Avec ce que j’ai, j’organise la maison : nourriture, soins de santé, scolarité des enfants. Papa est souvent parti, appelé par le travail. Nous sommes en harmonie : la banque nous aide beaucoup. Il ne reste qu’à augmenter les soldes qui restent maigres.

De mon point de vue, je ne crois pas que le retrait des rémunérations des soldats par leurs épouses soit devenu signe de paix, portée par la bancarisation. Les policiers dont les épouses ne vont pas retirer leurs soldes sont parfois vus comme arriérés. C’est donc en partie, question de mode.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.