article comment count is: 2

Coronavirus : les églises ne sensibilisent pas en RDC

On savait que les cultes seraient interdits, comme tout rassemblement pour cause de coronavirus. Malgré cela, la plupart des églises évangéliques de RDC n’ont pas osé vulgariser les consignes de prévention. Sûrement mécontentes de la mesure de fermeture qui les prive des dîmes et offrandes de leurs croyants.

Depuis la nuit des temps, le Congolais accorde une place de choix à tout ce qui a trait à la spiritualité. Il se range derrière le message du pasteur plutôt que celui des autorités. Si bien que, pour beaucoup, la vérité n’est vérité que lorsqu’elle est communiquée à l’église. Or, le covid-19 ne fait pas de distinction entre le religieux et le profane. Ceux qui en sont morts jusqu’à présent ne sont pas que des païens. Les chrétiens sont du nombre. Raison pour laquelle, je pense que les églises devraient voir la réalité en face et s’impliquer dans la sensibilisation pour sauver leurs membres.

Bel exemple de l’Eglise catholique

À mon avis, les églises évangéliques devraient suivre l’exemple de l’Eglise catholique. Celle-ci a relayé le message de lutte contre le coronavirus. Elle a recommandé à ses fidèles de réviser leurs habitudes et de respecter les mesures prises par les autorités. Bien sûr, les catholiques ont souvent été aux prises avec les différents gouvernements qui se sont succédé en RDC. C’était leur manière de faire entendre les revendications de leurs brebis. Même si cela a toujours été considéré comme l’immixtion de l’église dans les affaires de l’Etat. Elle a réclamé les élections avant d’en critiquer les résultats, elle a alerté sur la faiblesse de la coalition gouvernementale, elle dénonce la corruption… J’apprécie cela.

Par contre, face au coronavirus, les églises évangéliques semblent avoir adopté une attitude de ni pour ni contre. Alors que l’OMS et l’État congolais ont donné des consignes pour prévenir la maladie, les églises de réveil n’ont pas suivi la cadence. Sur le terrain, beaucoup se sont interrogés sur ce désintéressement de la part d’une église déjà taxée de commerçante et de capitaliste. Car à propos du financement de la campagne de riposte contre le covid-19 par les Nations-Unies et la Swiss Philanthropy Foundation, les pasteurs auraient préféré être sollicités pour gérer la cagnotte en tant que relais communautaires incontournables. En réalité, ils ne veulent pas que les fonds soient versés à d’autres structures. Une attitude qui met en danger des millions de vie.

Quoi qu’il arrive, ces églises sont fermées pour une longue période sur décision du chef de l’Etat. Pendant 30 jours, elles n’auront donc pas leurs fidèles, elles ne récolteront pas les dîmes et les offrandes… Je pense donc que les églises évangéliques feraient mieux de laver leur image. Elles peuvent se rattraper en utilisant leurs médias confessionnels pour se lancer dans la sensibilisation à la lutte contre le coronavirus.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. Bien dit, au delà de la compréhension spirituelle de cette épidémie, il ne faudrait pas élaguer les mesures physiques à mettre en oeuvre.