article comment count is: 4

Donald Trump et l’exploitation minière dans l’est de la RDC

Quelques jours après son entrée en fonction, l’administration Trump annonçait la suspension de la section 1502 de la loi Dodd Frank. Il s’agit d’une loi votée sous Obama en 2010 qui visait à empêcher le commerce de minerais des zones de conflits dans l’est du Congo.

Les négociants et exploitants artisanaux congolais saluent la décision de la nouvelle  administration américaine visant à suspendre certaines dispositions de la loi Dodd Frank. Cette loi avait contribué à la fermeture de nombreuses entreprises minières congolaises. Une fermeture qui a eu des conséquences catastrophiques non seulement sur les négociants et les exploitants artisanaux de minerais, mais aussi sur la situation socio-économique de la population.

La loi Dodd Frank aussi appelée loi Obama par les exploitants miniers congolais, avait été initiée pour empêcher que les revenus des ressources naturelles de l’est du Congo n’alimentent les conflits dans une région déjà meurtrie par des décennies de guerres.

Les entreprises américaines cotées en bourse étaient ainsi obligées de déclarer l’origine des minerais qu’elles utilisaient. Elles devaient prouver que les minerais tels que l’or, l’étain, la cassitérite, le tungstène, ou encore la tantalite ne provenaient pas des zones rouges de l’est de la RDC.

Seuls 8% de conflits en RDC sont liés aux ressources naturelles

Trois ans après la mise en vigueur de la loi Dodd Frank, en septembre 2014, 70 experts internationaux avaient, dans une lettre ouverte, critiqué les conséquences de cette loi sur les populations congolaises. Pour ces experts, cette loi n’a pas apporté les changements souhaités par le législateur américain. Selon Séverine Autesserre, professeur de science politique au Barnard College et d’autres experts de l’ONU, seulement 8% de conflits dans l’est de la RDC avaient un rapport avec les ressources naturelles.

Un manque à gagner pour la population et les exploitants artisanaux

Entre 8 et 10 millions de personnes au Nord et Sud-Kivu vivent directement ou indirectement de l’exploitation des ressources minières. Ils ont été littéralement appauvris par les effets de la loi Dodd Frank. Aujourd’hui les exploitants artisanaux dans les sites miniers de Walikale par exemple, vivent avec seulement 1,5 $ de revenu journalier, alors qu’ils font des travaux très durs. Ces exploitants ont vu leurs revenus sensiblement réduits depuis l’entrée en vigueur de la loi Dodd Frank.

Ben Bradley, chercheur et réalisateur d’un documentaire sur les conséquences de la loi Dodd Frank, s’est inquiété, lui aussi, des effets de cette loi. Il se demande si au lieu d’être bénéfique aux Congolais, elle n’arrange finalement pas ceux qui vivent à des milliers de kilomètres de l’Afrique.

Les négociants congolais pour la suppression de la loi Dodd Frank

Pour certains observateurs, la loi Dodd Frank a diminué l’entreprise de vente de minerais par les groupes armés. Cependant, il est parfois difficile de prouver que l’exploitation minière est la cause des viols et autres atrocités dans l’est de la RDC. « Les minerais du Nord Kivu n’alimentent pas les conflits armés. A Beni, on tue les gens tous les jours, est-ce qu’il y a des minerais à Beni ? Il revient au gouvernement de mettre fin à la guerre et pas d’appauvrir la population par de telles lois » affirme Sadoc Kitsa, président de l’association de négociants miniers du Nord-Kivu.

Avec la suppression de la section 1502 de la loi Dodd Frank, nous espérons voir une redynamisation de l’exploitation minière dans l’est de la RDC, ce qui aura un impact positif sur l’amélioration des conditions socio-économiques de la population du Nord Kivu.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (4)

  1. Il Nous Faux Rompres Avec L’oxident La Cote Ouest Et Prendre Des Nouvelles Angagement Avec Les Aziatique .

  2. qu’on n’exploite ou qu’on laisse la paix reste utopique a l’est du pays qu’ils fond ce qu’ils veulent c’est eux qui sont a la base de ces conflis car ils y tirent interet et s’ils veulent ils peuvent y mettre fin

  3. Quand Esque La Geurre Se Terminera En R.D.C Precisement A L’est.
    Nord-Kivu, Ituru ,sud-kivu
    Nous Suplionst Son Exelence Joseph KABILA , Monsier JULIER PALUKU KAHONGIA Et Le Ministere Chargé De La Securité .
    Parceque La Loi a été faite pour l’homme et non l’l’homme pour la loi , que le gouvernement est le serviteur du peuple et non son maître
    Par KAKULE KALIMIRWA vaut mieux mourir debout que de vivre en genoux..

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.