article comment count is: 0

Assemblée nationale : Mboso Nkodia tourne la page Jeanine Mabunda

C’est sans nul doute la fin de la crise politique à l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo. Après le basculement de la majorité parlementaire en faveur de l’Union sacrée du président Félix Tshisekedi, la Chambre basse a élu son bureau définitif. Le vote a eu lieu mercredi 03 février au Palais du peuple.

En élisant son nouveau bureau définitif, l’Assemblée nationale tourne la page Jeanine Mabunda qui était la première présidente de cette Chambre sous le régime de Félix Tshisekedi. C’est également la fin de la suprématie du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) de l’ancien président Joseph Kabila.

Un bureau définitif entièrement Union sacrée

Après l’épisode du bureau d’âge, le perchoir définitif de l’Assemblée nationale affiche complet. Le doyen Mboso Nkodia a été élu nouveau président de la Chambre basse du Parlement congolais. Il a obtenu 389 voix sur les 500 que compte l’Assemblée nationale. Ce digne fils de la province du Kwango est âgé de 78 ans. Il est licencié en sciences politiques, économiques et sociales. C’est lui qui aura l’honneur de présider prochainement l’investiture du gouvernement de l’Union sacrée.

À côté de Christophe Mboso Nkodia, il y a un revenant : Jean-Marc Kabund. Destitué du bureau en mai 2020, ce président intérimaire de l’UDPS-Tshisekedi retrouve son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale après près de sept mois sur le banc de touche.

L’AFDC de Modeste Bahati Lukwebo est également représentée au perchoir. Avec cette nouvelle configuration de l’hémicycle, le camp de l’ancien président Joseph Kabila n’a jamais été aussi fragilisé à ce point.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion