scanner médical
article comment count is: 2

Passer un examen au scanner, de l’arnaque pure et simple ?

Après avoir vu une proche passer un scanner, pourtant vanté comme donnant des résultats instantanés de tout ce qui ne va pas chez un individu, je pense que c’est une vaste arnaque. À en juger par ce que j’ai vécu, cela donne un diagnostic fantaisiste et mensonger.

Lubumbashi, dans le Haut-Katanga en RDC. Ma femme devait passer une consultation médicale. Le jour de son examen au scanner, grande a été sa surprise d’entendre dire, au bout de quelques minutes, qu’elle avait  l’appendicite, en plus de toute une série d’autres maladies qu’elle ne se connaissait pas. Or, elle avait déjà été opérée de l’appendicite dans sa prime jeunesse !

La patiente était très surprise devant un diagnostic peu convaincant. Tout penaud, peut-être pour ne pas perdre la face, notre brave praticien n’a-t-il pas eu le toupet d’insinuer que l’appendicite pouvait « revenir » après une opération, surtout si lointaine ? Allégation que ma femme, qui n’a fait ni les études de médecine ni les études en soins infirmiers, a balayée du revers de la main !

Le scanner « révèle » toujours plusieurs maladies

En plus de ma femme, j’avais persuadé ma jeune sœur, ma fille et son mari de passer par un scanner. Curieusement, on a décelé chez tout ce monde presque le même (grand) nombre de maladies, dont certaines étaient identiques. C’est à croire que le scanner était programmé pour révéler ces maladies !

Un ami, qui s’était prêté au jeu et qui cherchait à m’y intéresser, a vécu la même expérience. Pas un seul examen au scanner où l’on ait découvert une seule maladie ou deux ou trois, comme au bon vieux temps des examens de labo, qui ont fait leurs preuves. Avec le scanner, c’est toujours une série de mêmes maladies chez tous les patients, chez tous les malades potentiels, même les tout petits.

Un nouveau business

Il arrive que les nouveaux patients ( nouveaux clients) soient carrément recrutés pour faire partie des revendeurs des produits prescrits et qui, paraît-il, y trouvent un gain non négligeable. Les vieux revendeurs quadrillent les artères des grandes villes avec des prospectus qu’ils tendent aux passants, prospectus où se trouve dessiné le corps humain avec la représentation localisée de différentes maladies dont la guérison est garantie par les fameux produits.

Une vaste arnaque

Le dénominateur commun de toutes ces opérations c’est le coût élevé des produits prescrits, alors que l’examen lui-même ne coûte presque rien. Il est d’ailleurs gratuit dans certains centres. La facture est toujours longue comme le bras, le coût de chaque produit se chiffre en dizaines de dollars américains. Bien entendu, comme par hasard, on ne peut trouver ces produits que dans les centres en question et dans aucune pharmacie ailleurs.

Je trouve tout à fait malhonnête et déplorable cette façon de chercher à gagner de l’argent (beaucoup d’argent) en jouant sur la psychologie de pauvres gens en quête de guérison ou d’une meilleure santé. Mon beau-fils s’est rendu compte de l’inutilité des produits qu’il avait achetés pour un montant total de 800 dollars américains, des produits qu’il laisse désormais dormir dans les tiroirs.

À Mbujimayi, la mort de Mpoyi Zaïre, un prospère homme d’affaires aimé de tous (et que j’ai eu le privilège de compter au nombre de mes relations), qui recourait régulièrement au scanner, a causé un vif émoi dans la population. Elle a aussi suscité le doute et la méfiance en cette technologie. Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose, dit-on.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. Après avoir lu votre article  » passer un scanner … » du 22 juillet 2019 par monsieur Chrysostome Tshibanda, je suis animée de 2 sentiments: la tristesse et la colère. Vous tenez un journal, un blogue, bref un média dont le but premier est d’informer le public. Avec ce genre d’article, il faut faire impérativement une rectification par la suite: renseigner les lecteurs sur ce qu’est véritablement un scanner et son apport, mettre les pendules à l’heure. Vous êtes journalistes, c’est dans vos cordes de trouver l’information précise et fiable. C’est tellement grave ce que j’ai lu que je suis sans connaissance de voir qu’il n’y a rien qui soit fait pour éviter à la population de tomber dans ce genre de piège. Informez, informez et informez tel est votre travail.

  2. Mon peuple périt faute de connaissance; soyons moins bêtes en allant à la quête de la connaissance, comme diraient certains.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.