article comment count is: 4

Félix, Fayulu et Shadary : ce que les congolais pensent d’eux sur Facebook

Pendant qu’un nouveau sondage réalisé par le groupe d’étude sur le Congo, GEC, donne Martin Fayulu gagnant avec 44% suivi de Félix Tshisekedi et Shadary dernier du trio qui se demarque des candidats présidents. Sur les réseaux, tout le monde a son avis sur les candidats.

Depuis l’échec de la rencontre des leaders de l’opposition à Genève, les candidats sont peut-être passés à autre chose. Durant la campagne, plutôt que parler de leurs programmes, les opposants les plus en vue, Martin Fayulu et Félix Tshisekedi se sont plutôt disputé sur le leadership que pourrait incarner l’un ou l’autre au point d’oublier le dauphin de Joseph Kabila, Emmanuel Shadary.

A la veille de la Présidentielle qui pourrait marquer un tournant décisif en RDC, les débats sur les principaux acteurs est au centre des discussions sur les réseaux sociaux. J’ai alors posé la question aux internautes sur les trois candidats : « Que vous inspire ce nom ? » Je vous propose ici une compilation des commentaires reçus comme réponses.

Félix Tshisekedi, olympien, Fayulu un modèle et Shadary coup sur coup

Félix Tshisekedi, le Président de l’UDPS qui représente le ticket gagnant de la coalition Cap pour le changement aux côtés de Vital Kamerhe est perçu comme quelqu’un qui est prêt à tout pour atteindre son objectif. « Lorsque je vois Félix, et qu’il prend la parole pour émettre ses idées, j’apprécie le calme avec lequel il aborde le dossier. Mais il est parfois naïf, un peu aussi imbu de sa personne. Il doit éviter de faire pour se défaire par la suite. S’engager pour se rétracter. Il doit apprendre à dire la vérité. Le candidat le plus sage de tous », commente Amiral.

Son point de vue est tout de suite cassé par un professeur d’Université :

« J’aurai 3 choses à dire brièvement sur lui:

  1. Si pour d’autres l’expression couramment utilisée est fils-à-papa ou Papamadit, pour lui ce serait plutôt fils-à-maman.
  2. Je pense sincèrement que ce n’est pas à lui que Tshitshi (Etienne Tshisekedi) aurait laissé l’Imperium, que ce soit celui du parti ou celui de la primature. Mais je n’entrerai pas dans cette querelle-là, tout en reconnaissant que le pouvoir échoit presque toujours à ceux qui en manifestent la plus grande envie. Relisez l’histoire de Jacob et d’Esaü.
  3. Un proverbe de ma tribu (Lega) dit ceci: il faut faire attention avec la liane qui a servi à tuer ton père ! De voir aujourd’hui Fatshi constituer un tandem avec le même Kamerhe qui avait refusé de soutenir la candidature de Tshisekedi après sa dissidence ou sa séparation d’avec Kabila me laisse perplexe quand à la personnalité de Fatshi. C’est vrai qu’en politique c’est la fin qui justifie les moyens, car seul le résultat compte. Mais quand même… »

Emmanuel Shadary qui semble être oublié dans les discussions autour des candidats Présidents n’a pas échappé aux internautes. Le surnom de « coup sur coup » semble être très représentatif dans l’opinion. Un surnom interprété beaucoup plus négativement si je dois résumer les différents commentaires : « le chaos, la crise, les massacres, la non autorité de l’Etat, la continuité, Kamuina Nsapu, Massacres, Incompétence, Corrupti on, médiocrité ! »

Laetitia est la seule internaute qui a tenté de nager à contre-courant en donnant une image positive du dauphin de Joseph Kabila : « Un qui sait de quoi il parle quand il le fait. Expérience et caractère bien trempés. Jusque-là assez discret ; ceux qui se sont approché de lui tout le long de son parcours savent que c’est un travailleur, un stratège qui n’a pas peur de la sueur; il ne fait pas de chichi pour mouiller sa chemise. Un autre tempérament : celui du serviteur; et un sacré caractère, genre main de fer dans un gant de velours et chez qui le silence est souvent d’or. Ceux qui l’on fréquentés à l’UNILU (UNAZA) et dans la territoriale le disent pondéré mais décidé, déterminé. »

Inspirer la jeunesse

Martin Fayulu, le candidat désigné par les leaders de l’opposition à Genève avant d’être contesté par l’UDPS et l’UNC est considéré comme l’outsider qui marque les esprits et dérange le pouvoir au cours de cette campagne électorale. Si quelques internautes ont encore du mal à digérer son vote, en 2006, en faveur d’un candidat de la majorité présidentielle, pour le poste de gouverneur de la ville de Kinshasa à l’assemblée provinciale, plusieurs voient en lui le renouveau et le changement.

« Le Congo n’est pas seulement un pays pauvre. A l’heure actuelle les Congolais sont aussi et surtout un peuple psychologiquement affaibli, humilié et piétiné par le système AFDL. Le prochain Président de la République doit être un homme des convictions et de la rigueur. Un homme dont le parcours (politique et professionnel) peut servir d’exemple et de modèle », écrit Aimé Gata. Cet internaute poursuit :

« C’est un homme dont le parcours professionnel et politique est un exemple pour les jeunes Congolais. Il a donc gravi les échelons pour arriver là où il est. Je trouve ce parcours très exemplaire car il peut inspirer la jeunesse Congolaise à bannir l’adage « chance eloko pamba ». »

Son commentaire est résumé par Serge qui estime que Martin est certes « intelligent, travailleur, cohérent mais malheureusement devenu versatile et incohérent depuis Genève. » D’ici l’élection, vous avez un aperçu de ce que les internautes pensent de leur futur président.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (4)

  1. On a confiance aux sondages electronique et virtuel qui n à ni pv de dépouillement ni témoins à certifier que c correct et de l autres Côté on refuse le machinesa voter. C faire rêver et créer des utopies dans les têtes de congolais. Tout cela c préparer nos frères à de troubles au cas où leur sondage passait à côté par les impérialistes tintins au Congo. Attendons les résultats des urnes et évitons les rumeurs

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.