article comment count is: 1

Francine Muyumba : « C’est ridicule que de contester ma réélection »

Réélue pour un second mandat à la tête de l’Union Panafricaine de la Jeunesse (UPJ), la Congolaise Francine Muyumba est au centre des protestations. Dans un communiqué, la Commission de l’Union africaine constate des irrégularités dans cette réélection. Ce que conteste l’intéressée, en séjour à Lubumbashi dans le cadre de la campagne sur le rajeunissement de l’administration publique en RDC. Elle a répondu au journaliste et blogueur de Habari RDC, Junior Ngandu.

Francine Muyumba ne se reproche rien, au sujet de sa réélection, fin 2017 à Khartoum. « S’il y a un endroit où on ne peut truquer l’élection, c’est à l’Union africaine, pour la simple raison que le vote s’effectue a main levée, aux vues et au su de tout le monde. Chose qui n’ouvre aucune possibilité à la tricherie », se défend-elle. Elle qualifie alors de « ridicule », la remise en question de sa réélection à la présidence de l’UPJ.

Contester l’élection, une coutume africaine

Francine Muyumba déclare ne pas être surprise par les contestations. Elle estime qu’en Afrique, les élections ont toujours donné lieu à des contestations, ce qui est d’ailleurs l’expression de la démocratie. Seulement, elle regrette que les contestataires n’aient ni titres, ni qualités pour engager leurs États.

Vous pouvez regarder ici la vidéo de Francine Muyumba

Francine Muyumba critique le communiqué de la Commission de l’UA

Dans un communiqué publié ce 19 janvier 2018, en effet, la Commission de l’Union africaine rejette l’élection du nouveau comité exécutif de l’UPJ. En réponse à cette démarche, Francine Muyumba indique qu’il ne revient pas à cette instance d’approuver ou non son élection.

Seuls les ministres des Affaires étrangères et les chefs d’États peuvent parler au nom de leurs nations respectives. Pour être plus claire, elle dénie à la Commission de l’Union africaine la qualité de contester son élection en tant que « secrétariat des chefs d’Etat ».

 


Vous pouvez relire aussi :

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. Chers amis d’Habarirdc,
    Que ma compatriote Francine MUYUMBA comprenne le signe de temps,
    Il y a tellement de poste stratégique au sein des organisations internationales, à l’instar de l’ONU et autres où elle sera mieux respectée vu le bon travail qu’elle a réalisé au cours de son mandat passé. Prières lui conseillé d’arrêter cet exercice dangereux qui risque de remettre en cause son intégrité et saper sa carrière.
    Qu’elle évite le conseil que lui donne les faux politiciens au pouvoir chez nous, parce qu’elle risque de s’en rendre compte que trop tard.
    Juste l’aider à comprendre que l’UA n’est pas la fin pour elle, c’était juste un point de départ brillant pour une jeune fille comme elle qui finira par représenter l’ONU ou la RDC quelque part dans l’avenir.

    Juste mon point de vue.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.