Une femme souffrant du goitre.
article comment count is: 0

Le goitre, maladie normale ou des sorciers ?

Au Kasaï, dans la croyance populaire, celui qui souffre du goitre est un sorcier. Et c’est souvent les femmes qui en souffrent. Je me posais tellement de questions là-dessus, et je suis allé voir un médecin pour comprendre d’où vient le goitre. Est-ce une maladie comme toutes les autres ou un mauvais sort ? Je vous propose cette interview sur le goitre avec docteur Papy Kayembe Mulaja, médecin généraliste à Mbujimayi.

Habari RDC : Docteur, c’est quoi un goitre, ?

Docteur Papy Kayembe Mulaja : il y a goitre lorsqu’il y a augmentation du volume de la glande thyroïde. Cela se manifeste par une compression de masse au niveau de la gorge. Souvent les personnes souffrant du goitre sont taxées de sorcières et sont victimes d’un certain mépris dans notre société. Or, c’est une maladie normale et guérissable. Le goitre n’est pas contagieux. Il y a des soins appropriés dans les hôpitaux.

Qu’est-ce qui cause le goitre ?

Je voudrais parler de deux types de goitre : le goitre simple et le goitre sporadique. Le goitre simple c’est l’augmentation de la glande thyroïde non inflammatoire.

Quant au goitre  sporadique, il apparait périodiquement comme une épidémie qui atteint une partie de la population. Donc, lorsque nous voyons environ 1% de la population atteinte, c’est une épidémie et c’est le goitre sporadique.

Généralement ces deux types de goitre sont causés par la carence en iode (substance riche pour l’organisme), mais aussi la thyroïdite, la consommation des substances goitrigènes, l’hérédité, la diminution des hormones thyroïdiennes…

Quelles sont les personnes susceptibles de contracter le goitre ?

Généralement, ceux qui peuvent contracter cette maladie sont ceux qui consomment plus les aliments contenant des substances goitrigènes. Ces aliments peuvent être : le manioc, les feuilles de manioc, la farine de manioc, et surtout les racines qui sont à l’intérieur du manioc. Dans nos villages, la population est plus atteinte par cette pathologie qu’en ville, c’est parce que les gens y consomment abondamment la farine de manioc.

Vous constaterez avec moi que ce sont les femmes qui sont beaucoup plus atteintes que les hommes. Une étude faite par docteur Ciala, professeur en médecine au Bandundu, a montré que les femmes présentent tellement une carence en iode, raison pour laquelle cette pathologie est très fréquente chez elles.

Quelles sont les conséquences de cette maladie ?

Il y a des conséquences au niveau chronique du goitre. Lorsque la masse se comprime, il y a des signes tels que :

– La dyspnée : c’est l’étouffement de la voie respiratoire qui engendre des difficultés à respirer ;

– La dysphagie : c’est-à-dire qu’à un moment, il y aura des douleurs au niveau de la  gorge suite au gonflement du cou ;

– La dysphonie : ici la voix du malade change de ton suite à la compression des vaines jugulaires, et il y aura difficulté à entendre lorsque le malade parle. Lorsque le goitre devient chronique, il donne naissance à un cancer de la glande de thyroïde.

Le goitre est-il mortel ?

Mais oui, toute maladie est mortelle lorsque la prise en charge n’est pas assurée. Dans le cas du goitre, c’est une maladie négligée mais qui peut apporter la mort au stade chronique. Puisque là il y a déjà un cancer qui demande une intervention chirurgicale et si cela n’est pas fait au bon moment, la conséquence sera donc la mort.

Comment guérir du goitre ?

Il y a deux traitements : préventif et curatif. Dans le traitement préventif, nous avons toujours conseillé d’éviter la consommation exagérée des produits à substances thyroïdiennes que j’ai énumérés ci-haut, surtout le manioc avec ses racines de l’intérieur qui regorge d’un grand pourcentage de cette substance. Dans le traitement curatif, il y a des produits qu’on prescrit au malade quand il s’agit de la carence en iode. Et au stade chronique, le traitement est chirurgical. C’est-à-dire : on doit opérer le malade pour dégager la masse compressée de sorte que la glande retrouve son volume normal.

Donc, tout ce que je viens d’évoquer, c’est pour dire que le goitre est une maladie comme toutes les autres qui a un traitement bien connu. Et c’est une croyance tout-à-fait erronée qui attribue le goitre à la sorcellerie ou au mauvais sort.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (0)

  1. Mon peuple périt faute de connaissance; merci de nous permettre d’en savoir plus sur la préservation de notre santé.

  2. Merci de nous informer ,je me rappelle que quand j’étais plus jeune ,il y avait une femme du village ou se trouver nôtre champ et à chaque fois que je la croisée sur le chemin j’avais peur d’elle pour aller jusqu’à fuir dans l’herbes pour ne pas être a son contact

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.